Innovation

Manitou met les gaz sur l’hydrogène vert

Le constructeur vient de dévoiler son premier prototype de chariot télescopique équipé de piles à combustible. C’est sur son usine de production d’Ancenis que le groupe Manitou a choisi de dévoiler, il y a quelques jours, sa première machine de forte charge fonctionnant à partir d’une pile à combustible. Un lieu qui ne doit rien au hasard puisque le site abrite également l'un de ses dix centres d’essais et de R&D à travers le monde auquel l’industriel consacre chaque année un budget de 60 millions d’euros. Une partie de cette enveloppe conséquente est notamment [...]

Manitou
09 décembre 2022 - 14H59 |

Manitou

- Mmanitou - PIECES MANITOU

Le moteur à hydrogène de JCB bientôt en[…]

Déjà fonctionnel, le nouveau moteur à combustion interne de JCB, spécifiquement développé pour fonctionner avec cette énergie, pourrait entrer en production fin 2023. 256 ans après la découverte de l’hydrogène par le britannique Henry Cavendish, le groupe JCB a mis au point un moteur à combustion interne à hydrogène techniquement abouti dont 50 unités ont déjà, à ce jour, été produites. Des développements qui interviennent d'ailleurs près d’un an après l’investissement de 100 millions de livres sterling destiné à industrialiser la production de ce type de motorisation. [...]

JCB
09 décembre 2022 - 12H03 |

- Jcb - Jcb 3 cx turbo

Hyundai s’essaye à l’hydrogène dans la construction

Après deux ans de recherches, sa filiale spécialisée dans les équipements de construction vient de présenter un premier concept de pelle alimentée grâce à une pile à combustible. En parallèle, son entité poids lourds effectue des tests en Allemagne. En 2020, Hyundai CE a signé avec Hyundai Motors et Hyundai Mobis un protocole d’accord marquant le début des développements de la filiale construction autour des piles à combustibles à hydrogène. Depuis, au sein du centre de recherche de Mabuk, en Corée du sud, les trois sociétés imaginent les futures transmissions qui [...]

Hyundai pelle hydrogène
03 novembre 2022 - 16H25 |

- -

Hydrogène : deux solutions à l'essai près de Lyon

Au sein de ses locaux de Solaize, en Auvergne-Rhône-Alpes, l’IFP Energies Nouvelles (IFPEN) teste actuellement deux technologies envisagées pour la mobilité lourde : la pile à combustible et le moteur à combustion interne. Entre la pile à combustible et le moteur à combustion interne... le cœur de l’IFP Energies Nouvelles (IFPEN) balance. Dans ses locaux de Solaize, l'organisation de recherche et de formation, intervenant dans les domaines de l'énergie, le transport et l'environnement, étudie deux solutions à hydrogène. Objectif : trouver une énergie alternative pour [...]

Pile à combustible
11 avril 2022 - 12H55 |

-

Axel, le rover de Webuild au service du chantier de[…]

Le constructeur italien a mis au point un robot intelligent pour mener les phases exploratoires du chantier à la place des traditionnelles équipes d’ouvriers. La température dépasse les 35 degrés et le taux d’humidité frise les 95%. Nous ne sommes pas sous les Tropiques mais pratiquement sous les Alpes, sur le chantier de Chiomonte. Il fait partie des ouvrages de la section transfrontalière de la future ligne de train à grande vitesse Lyon-Turin et s’étend de Saint-Jean-de-Maurienne à Suse-Bussoleno. C’est ici qu’a été réalisé le percement de la galerie de la [...]

Lyon-Turin
08 avril 2022 - 10H16 |

L’Europe soutient le développement de batteries[…]

La Commission européenne a investi près de 3,85 M€ dans la start-up iséroise Wattalps. Cette dernière a développé une technologie innovante afin de fabriquer des batteries lithium-ions hautes performances pour différents engins de BTP. Au terme de quatre ans de R&D, la start-up française Wattalps est parvenue à mettre au point une technologie de refroidissement par immersion inédite. Une innovation qui, dans le cadre du développement de batteries électriques lithium-ions, permet une grande maîtrise de la température et de la sécurité tout en optimisant la performance [...]

Batteries
04 février 2022 - 10H26 |

- -

Volvo CE travaille sur un concept de compacteur[…]

Conçu pour faire communiquer plusieurs unités entre elles, le projet CX01 fait le pari d’un chantier où plusieurs compacteurs d’asphalte monocylindre fonctionnent sans opérateur. C’est à l’occasion du salon professionnel américain Utility Expo que l’industriel suédois a dévoilé son concept CX01. Dernier-né de la gamme Concept Lab, le prototype consiste en un compacteur d’asphalte vibrant capable de fonctionner soit par télécommande, soit en autonomie. « Bien que le CX01 soit un produit conceptuel, la recherche et le développement qui y ont été consacrés profiteront aux [...]

Volvo CE
04 octobre 2021 - 13H38 |

- Compacteurs -

Ekolis centralise les données de gestion de flotte[…]

La société rennaise a ajouté à son offre de solutions télématiques pour semi-remorques, une plateforme web universelle permettant le regroupement de datas issues de plusieurs systèmes au sein d’un portail unique. Géolocalisation de la flotte, accès aux données de maintenance, suivi de pression des pneumatiques, suivi des températures, consommations, temps de conduite etc. Avec sa plateforme Infinity, Ekolis propose de collecter et traiter toutes les informations clés des semi-remorques (quelle que soit leur marque), provenant la plupart du temps de systèmes [...]

Ekolis
10 septembre 2021 - 09H52 |

- -

Loxam passe commande du nouveau gant bionique[…]

Cette commande s'inscrit dans le cadre du partenariat entre Loxam et Bioservo visant à réduire les risques de troubles musculo-squelettiques dans les entreprises du BTP et de l’industrie en France. Entre juin et décembre 2019, Bioservo, le groupe Eiffage et Loxam ont évalué le potentiel de location sur le marché français de l'Ironhand, ce gant bionique destiné à aider les opérateurs de chantier dans leurs tâches quotidiennes et prévenir les troubles musculo-squelettiques (TMS). Début 2020, Loxam a lancé la commercialisation de l'Ironhand. Une commercialisation qui [...]

Bioservo Ironhand gant bionique
15 juin 2021 - 13H08 |

- -

Un générateur à l'hydrogène GEH2 pour illuminer la[…]

Le 25 mai, la Tour Eiffel a été illuminée pour la première fois par une énergie renouvelable à base d’hydrogène grâce à un groupe électro-hydrogène GEH2 développé par la start-up EODev. La start-up EODev a développé un procédé d'éclairage à base d'hydrogène qui consiste en un groupe électro-hydrogène GEH2 produisant 60kW en continu et dont la densité énergétique lui permet de ne consommer que 3,5kg d'hydrogène par heure à pleine puissance. Le 25 mai, c'est ainsi que la start-up a éclairé la Tour Eiffel durant 3 minutes. « Pour l'opération d'éclairage de la Tour Eiffel, [...]

La Tour Eiffel éclairée grâce à un groupe générateur à l'hydrogène GEH2
27 mai 2021 - 14H22 |

-