Financement

Suramortissement : Macron confirme la prorogation

Interrogé par Le Moniteur, le ministre de l’économie réaffirme que les mesures d’incitation à l’investissement vont être prorogées. Interrogé par Le Moniteur le 14 juin 2016 à l’occasion d’un point presse donné à l’issue de la troisième réunion de bilan devant des parlementaires sur l’application de la loi Croissance et activité de 2015, le ministre de l’économie a confirmé que le dispositif de suramortissement, arrivé à échéance le 14 avril 2016, « serait prorogé », sans préciser par quel véhicule juridique. Emmanuel Macron a ajouté que « la circulaire du 15 avril [...]

macron
16 juin 2016 - 15H33 |

-

Une subvention directe pour l’achat de matériels

L’Assurance maladie lance une grande opération de sensibilisation aux troubles musculo-squelettiques qui passe, entre autre, par une aide à l’achat de matériel. La branche accidents du travail et maladies professionnelles de l’Assurance maladie lance une opération de sensibilisation aux troubles musculo-squelettiques (TMS). Celle-ci est dotée d’un budget de 10 millions d’euros pour aider les petites entreprises à payer des formations et à s’acheter des matériels. Une aide financière est réservée aux PME de moins de 50 salariés. Elles doivent déjà avoir engagé un état [...]

trocko
09 juin 2016 - 06H50 |

-

Prolongation du suramortissement, où en est-on ?

Annoncée lors d’un discours ministériel, la prolongation de cette mesure d’incitation à l’investissement n’est, pour l’instant, pas votée. Ce fut, pour le marché des matériels de chantier, une bouée de sauvetage. Instituée par la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « Loi Macron » du 6 août 2015, une disposition a permis aux acheteurs de matériels de chantier d’amortir les biens à hauteur de 140 % de leur valeur, ce qui leur apporte un double avantage, en termes de trésorerie et en termes de rendement. Ainsi, pour un [...]

hitachi
09 mai 2016 - 12H58 |

Le financement participatif s’intéresse aux[…]

Depuis le 1er octobre 2014 les établissements de crédit ont perdu le monopole de commercialisation de prêts avec intérêts. L’année 2014 a vu la fin au monopole bancaire qui réservait aux seuls établissements de crédit le droit de commercialiser des prêts avec intérêt. Désormais tout un chacun peut prêter à hauteur de 1000 euros maximum pour financer un investissement ne devant pas excéder un million d’euros. Le texte autorise – et encadre – la profession d’intermédiaire en financement participatif dans laquelle s’engouffrent les nouvelles sociétés de l’économie [...]

Chantier GCC
01 avril 2016 - 07H30 |