Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Zarges Tubesca ou comment se réorganiser pour se développer

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Zarges Tubesca ou comment se réorganiser pour se développer © Matériels et Chantiers
À Batimat 2009, est apparue une nouvelle marque : ZargesTubesca. Le groupe franco-allemand, producteur de matériels d'accès en hauteur, créé il y a douze ans, entend organiser la synergie de ses filiales. Cette opération est prévue pour 2010. Il aura fallu douze ans pour que le groupe Zarges, désormais Zarges Tubesca, se dote d'une politique d'image et d'une stratégie commune pour ses marques. " Nous avions des développements séparés, constate François Gateaud, directeur général de Tubesca et directeur commercial de Zarges Tubesca. Les 340 millions d'euros de chiffre d'affaires de Zarges Tubesca, en 2008, proviennent d'une série de filiales acquises au cours des années. Zarges, leader allemand des échelles, acquiert son semblable français, Tubesca (échelles, marchepieds, échafaudages roulants), et ses 130 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2008, puis Comabi, qui appartenait alors à SGB (échafaudages de pied et échafaudages roulants, 40 millions), puis Cognet et Escanor (échelles en bois et échelles grand public, 25 millions), et enfin Artub (escabeaux et produits pour le bois, 25 millions).
En Allemagne, Zarges, dont les activités représentent 40 % du chiffre d'affaires du groupe, s'est doté d'une nouvelle activité : les conteneurs en aluminium pour la logistique.
Centres de profit
" La direction et l'actionnaire – nous sommes en LBO - sont tombés d'accord en 1987 pour établir une stratégie commune. La crise nous a aidés ", admet François Gateaud. Cette stratégie est symbolisée par la nouvelle marque ombrelle . Elle concerne sept usines, dont quatre en France, deux en Allemagne, une en Hongrie. " Nous sommes désormais organisés en quatre centres de profit ", dit François Gateaud. L'accès en hauteur est le premier qui concerne à la fois les entités françaises et allemandes. Le deuxième, exclusivement allemand est spécialisé dans la logistique. Les deux derniers, également germaniques, sont consacrés aux systèmes d'accès mécanisés aux éoliennes, et aux accès aux avions en cours de révision.
Exportation
L'accès en hauteur, soit 75 % des activités du groupe demeure le cœur de Zarges Tubesca. Mais les échafaudages de pied ne sont pas vendus en Allemagne. " Nous avons en face de nous, deux poids lourds avec des systèmes de distribution solides ". L'international demeure cependant un axe de croissance pour le groupe qui s'est doté, en 2007, d'une filiale espagnole, à savoir le constructeur d'échafaudages Tendo.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus