Volvo CE se donne les moyens de sa transition

| |

Au sortir d'une année à la fois mouvementée et porteuse, la branche construction du groupe scandinave vient de dévoiler sa feuille de route 2022. Une trajectoire ambitieuse avec au menu : l'économie circulaire et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, notamment via le développement des énergies renouvelables.

Les sites web parasites sanctionnés !
Trois des cinq machines compactes électriques disponibles sur le marché. © Volvo CE

« 2021 aura été une année une nouvelle fois mouvementée qui nous a demandé de nous adapter », a tout d’abord tenu à préciser Davy Guillemard, le président de Volvo CE. Mais, pour l’entité construction du groupe, elle aura surtout été marquée par des volumes de ventes en progression. « Nos volumes d’entrée de commandes ont explosé et nos carnets de commande de fin d’année ont également grossi », confirme-t-il.

 

Concrètement, si les résultats consolidés n'ont pas encore été dévoilés, Volvo CE confirme sa position de leader sur le marché des tombereaux articulés et réalise, dans le même temps, de belles performances du côté des chargeuses. « La croissance de notre part de marché au niveau des chargeuses tournera je pense autour de +1 à 2 % », estime Davy Guillemard.

 

Au niveau des pelles sur pneus, l'entreprise est même au-delà des objectifs qu'elle s'était fixé. Une réussite en partie portée par le lancement de l’EWR130E, modèle à rayon court destiné aux travaux urbains, et sa gamme de pelles sur chenilles dont quatre modèles mettent en avant la technologie hybride.

Un marché de l’électrique prometteur

« Chez Volvo CE, nous avons vendu, en 2021, 120 machines électriques sur le marché français. Actuellement, nous avons deux modèles mais nous en aurons cinq dans les semaines à venir », se réjouit d’autre part David Barth, directeur commercial & marketing. Ce qui laisse présager un avenir prometteur pour ce type de motorisation.

 

En matière de service, deux chiffres clés expliquent en partie le choix de Volvo CE d’adopter une approche services & solutions. 95 % des machines sont désormais connectées et communicantes c’est-à-dire que l’ensemble des machines en exploitation dialoguent avec le constructeur et son réseau de concessionnaires. En outre, 77 % des machines vendues le sont désormais avec un contrat de service.

Des perspectives ambitieuses

Pour 2022, Volvo CE entend maintenir le cap, celui de « façonner le monde dans lequel nous voulons vivre ». Cela va passer par la poursuite de développement de nouvelles technologies, l’adoption d’énergies alternatives et des actions environnementales concrètes.

 

Par exemple, dans une logique de préservation des ressources, au moins 50 % des sites de fabrication Volvo CE seront sans déchets d’ici à 2025 et tous d’ici à 2030. Il entend aussi abaisser les émissions générées par ses machines de 30 % à horizon 2024. 

 

Avec son partenariat avec le fabricant suédois SSAB, il ambitionne par ailleurs d'accroître son utilisation d’acier produit sans énergies fossiles.

 

« La nouvelle année qui s’ouvre devant nous est pleine de défis même si naturellement la pandémie est toujours là et que nous devrons toujours continuer à nous adapter en 2022. Les élections présidentielles à venir vont aussi refléter les multiples challenges encore à relever », a déclaré Davy Guillemard.

 

Charlotte Divet