Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Les systèmes de couplage automatiques jouent la carte de la compatibilité

| |

Steelwrist et Rototilt coopèrent pour créer Open-S, une norme censée faciliter la vie des utilisateurs de pelles.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le modèle SQ d'attache rapide de Steelwrist. © Steelwrist
L'intercompatibilité des systèmes de couplage automatiques pour pelles n'existe pas encore. Bien que concurrentes, les entreprises Steelwrist et Rototilt ont décidé de coopérer pour créer ensemble une norme ouverte. Baptisée Open-S, elle pourrait bien simplifier la vie des utilisateurs de pelles hydrauliques et des gestionnaires de parc en permettant de combiner n'importe quelle attache rapide, tiltrotateur et autres outils des fabricants qui se rallieront à ce standard. 
 
"Open-S s'appuie sur la norme indépendante et établie qui existe déjà pour les attaches rapides, la norme S", explique Stefan Stockhaus, PDG de Steelwrist AB. "Nous croyons en une concurrence saine, où les acteurs du secteur visent à proposer les meilleurs produits. Nous ne voulons pas enfermer les clients dans une interface close. Si le client achète un tiltrotateur Rototilt, il doit pouvoir être sûr qu'il fonctionnera avec un outil hydraulique conforme à la norme Open-S", poursuit Anders Jonsson, PDG de Rototilt.

Une aide pour sauter le pas

Le standard se base sur trois aspects fondamentaux : une liberté de choix pour le client final en ce qui concerne les équipements, des solutions de sécurité efficaces et un développement technique continu. "Nous nous sommes mis d'accord sur la manière dont les produits sont connectés et les clients peuvent donc choisir librement dans la gamme proposée par les fabricants couverts par la norme. Il est plus facile de voir quels systèmes fonctionnent ensemble et les engagements de garantie applicables", explique encore Anders Jonsson. Tandis que les solutions de ce type sont de plus en plus fréquemment adoptées, le standard Open-S devrait permettre aux entrepreneurs de franchir plus facilement la première étape vers un système de couplage automatique.
 
Open-S est détenue et gérée par une organisation indépendante, l'Open-S Alliance, dirigée par un conseil de techniciens en provenance des entreprises membres, à l'heure actuelle les fabricants de tiltrotateurs Steelwrist et Rototilt. Mais cette organisation accueille volontiers de nouveaux membres. "L'ouverture est au coeur du concept. Tous les acteurs sérieux qui croient en l'utilité d'une norme commune sont les bienvenus. Nous sommes déjà en pourparlers avec plusieurs fabricants qui souhaitent faire partie de la norme", assure Stefan Stockhaus.

Arnault Disdero