Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Ventes de matériels de chantier en France : coup de frein en 2008

|

"Nous allons vers deux années de stabilisation du marché français", prédit Alain Rosaz, le président du Seimat, en présentant les statistiques relatives au marché français des matériels de chantier l'année dernière. Ce marché a progressé de 19 % en unités, pour les matériels de terrassement, et de 18 % pour les chariots télescopiques, les nacelles automotrices, les finisseurs, les grues mobiles et les bétonnières portées. L'ensemble des ventes s’élève à 48 937 unités, soit à un très haut niveau, pour cette quatrième année de progression à deux chiffres. On notera la progression remarquable des grosses machines de terrassement, tracteurs sur chenilles, niveleuses, tombereaux articulés, et le niveau atteint par les minipelles avec 11 665 unités vendues. A noter que les pelles, toutes catégories confondues, ont représenté 72 % du marché des matériels de terrassement en unités. Les 2,5 à 3 t représentent 30 % des minipelles vendues en France, fait observer Didier Champalle, le secrétaire général du syndicat. Le record de ventes de minipelles est tout à la fois significatif de l'essor de la location et de la mécanisation du bâtiment. Ces ventes sont stimulées par les travaux urbains, et notamment la rénovation, remarque Pierre Leboucher, le président d'honneur du Seimat. Le marché a été soutenu par les activités florissantes du bâtiment et des travaux publics. La progression de ces derniers secteurs est ramenée, cette année, à, respectivement 3 % et 1 %. Alain Rosaz annonce pour 2008 un marché des matériels de 0 à -5%. " En 2008 et 2009, on pourrait voir une certaine baisse des matériels importants, avant le retour en force des grands travaux en 2010-2011."

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus