Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Une tourelle de pelle installée sur un porteur routier

|

Destiné aux travaux d’entretien des accotements routiers, ce véhicule entièrement autonome se commande depuis l’un ou l’autre des deux postes de conduite.

Les sites web parasites sanctionnés !
Un seul exemplaire a été fabriqué © Conrad Freeling

Baptisé « camion-pelle GB4200 », ce matériel unique a été conçu et assemblé  par Echle, entreprise familiale indépendante basée à Wolfach en Allemagne, à une cinquantaine de kilomètres de Strasbourg. Il a été développé en six mois, pour les besoins propres d’une des spécialités de l’entreprise : l’entretien des accotements routiers : fauchage, talutage, creusement de fossés de drainage, etc. L’engin est constitué d’une tourelle de pelle Mecalac 714 MW montée à l’arrière d’un châssis de camion MAN TGS 6x4. Ses concepteurs justifient le choix de la 714 MW par sa compacité, sa puissance et sa flexibilité. Son rayon de giration arrière de 1 600 mm lui permet de travailler sans que le contrepoids ne dépasse du châssis du camion. L’équipement est bien approprié aux travaux sur les bas-côtés avec sa volée variable et, surtout, son déport en haut de flèche qui permet de placer le godet sur le côté alors que le pied de flèche reste dans l’axe du châssis. Le débattement est encore amélioré par la présence d’une attache rapide orientable qui ajoute une articulation supplémentaire.

 

L’ensemble a été transformé par Echle pour être conduit et manœuvré depuis le poste de commande de la pelle. Quand l’opérateur descend de la cabine du camion et monte dans celle de la pelle, il centralise toutes les commandes. Guidé par des caméras et deux larges écrans de contrôle, il se sert des pédales et des joysticks pour faire avancer, reculer et tourner le porteur. Comment Echle a-t-il procédé pour contrôler ainsi le camion ? L’entreprise ne souhaite pas dévoiler ces détails techniques pour protéger cette innovation maison. Toujours est-il que les joysticks de la pelle comptent sept boutons chacun, pour le contrôle de l’équipement, du porteur et de l’attache orientable. Le fait est là : plus de porte-engins. Un seul homme part du dépôt, conduit le véhicule jusqu’au lieu d’intervention, change de poste de conduite, travaille à la pelle puis reprend la route.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus