Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Une nacelle télescopique au cœur du marché

| |

Manitou poursuit son développement sur le segment des nacelles télescopiques avec sa 220 TJ également déclinée dans une version de forte capacité.

Les sites web parasites sanctionnés !
La nacelle 220TJ est également déclinée dans une version TJ+. © Manitou
Même si la France reste un pays globalement dominé par les nacelles articulées, la sortie imminente de cette 22 m télescopique n’a rien d’anecdotique sur un marché hexagonal qui avoisine en moyenne les 50 unités (hors période de crise) vendues chaque année. Pour autant, l’ambition du groupe pour cette nouvelle machine dépasse de très loin les seules frontières domestiques.
 
Il s’agit en effet de se positionner sur un marché mondial représentant environ 5 000 unités/an. Rien de plus logique pour une entreprise qui réalise 80 % de ses ventes à l’export. Pour se faire une place au soleil, le fabricant a donc décidé de lancer simultanément deux versions de ce concept. Légère et compacte, la première, baptisée 220 TJ, offrira une capacité de 230 kg pour embarquer deux opérateurs dans le panier, tandis que la seconde, dite 220 TJ+, pourra emporter 350 kg sans aucune restriction. En d’autres termes, sa capacité restera inchangée, quelle que soit l’enveloppe de travail, pour permettre d’embarquer trois personnes dans le panier, ou encore deux personnes accompagnées d’outils et de matériaux (panneaux, vitres, tubes…) en fonction des besoins.
 
Outre la hauteur de travail et les performances, la question de la transportabilité de ces deux engins est déterminante pour être compétitif. C’est pourquoi leur poids a été optimisé afin d'embarquer plusieurs matériels sur un même porte-char : un gain en termes de flexibilité et, bien sûr, de coût. Toujours suivant cette logique de faciliter le transport, un travail a été effectué sur la longueur de ces nacelles. Comme sur les autres machines Manitou de cette gamme, le pendulaire et le panier peuvent être repliés sous le bras pour atteindre une longueur hors tout  inférieure à 10 m. En outre, la nacelle est entièrement équipée pour faciliter son élingage et son levage à l’aide de quatre chaînes qui se rejoignent en un seul point. Inutile, donc, de se doter d’un palonnier. Enfin, le constructeur n’a pas pour autant oublier les figures imposées du genre tout-terrain : garde au sol haute, quatre roues motrices et deux directrices ou 4 x 4 selon la version… 
 
Alors que les premières livraisons sont prévues pour le début de l’année 2018, le constructeur se projette déjà vers d'autres évolutions afin de répondre aux exigences de la future norme antipollution phase V. Intégration de post-traitement, système hybride ou tout-électrique ? Difficile de savoir, à l’heure actuelle, quelle solution sera retenue. Une chose est sûre : d’ici là, ces nouveaux modèles auront eu l’occasion de faire leurs preuves.

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus