Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Une seconde nacelle qui penche pour l'hybride

| |

Thermique ou électrique, Genie a choisi de ne pas choisir et continue d'explorer la troisième voie énergétique.

Les sites web parasites sanctionnés !
La capacité de charge de la Z-45 FE est la plus élevée du segment prisé des nacelles de 16 m. © Andreas Grieger
Le secteur de la location est à la recherche de solutions à la fois polyvalentes, productives et respectueuses de l'environnement. Pour répondre à cette triple attente, l'américain Genie, filiale de Terex, a conçu deux modèles de nacelles articulées hybrides. D'une hauteur de travail maximale de 20,16 m, le premier, baptisé Z-60/37 FE et lancé en grande pompe il y a trois ans, a déjà largement infiltré les parcs matériels. Le second, nommé Z-45 FE et qui plafonne à 15,92 m, vient d'être mis en production dans les usines italiennes d'Umbertide et sera disponible début 2020. "Le segment des 16 m est celui qui représente la plus forte demande clients", explique Zach Gilmor, chef de produit Genie chez Terex AWP pour la région Europe, Moyen-Orient, Afrique et Russie.
 
Avec une conception utilisant la même technologie hybride que son aînée, la Z-45 FE offre une portée horizontale de 6,94 m, une hauteur d'articulation de 7,50 m et une capacité de charge de 300 kg, la plus élevée du segment des nacelles hybrides de 16 m. En mode tout électrique, la machine est capable de réaliser un cycle de travail sur une seule charge de batterie. Cette dernière peut être faite pendant la nuit.

Consommation réduite de 30%

En passant à l'hybride, elle travaille une semaine entière avec un seul plein de gasoil, utilisant son générateur (alimenté par un moteur à la norme environnementale Phase V) pour maintenir le niveau de charge des batteries. Ce système permet également à la machine de récupérer l'énergie générée au freinage ou en descente pour recharger ses batteries. Au total, la consommation de carburant se voit réduite de près de 30%, comparativement aux machines diesel classiques de 36,6 kW. Ce qui représente une économie d'une vingtaine d'euros sur une semaine d'utilisation.
 
Comme la Z-60/37 FE, la Z-45 FE intègre le système d'essieu oscillant actif continu, qui lui permet de conserver sa motricité sur terrain accidenté. Son pendulaire de 1,52 m à rotation verticale de 135 degrés permet en outre aux opérateurs de se positionner avec précision. Grâce à ses quatre roues motrices, son bas niveau d'émissions et son économiseur d'énergie qui requiert peu de maintenance, cette nouvelle machine compte offrir un excellent retour sur investissement locatif du fait de sa polyvalence et de sa capacité à travailler sur la plupart des chantiers en intérieur comme en extérieur, même sur sites non électrifiés.

Arnault Disdero

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus