Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Une foreuse hors normes sur la porte d’Italie

| |

Les équipes de Soletanche Bachy Pieux ont utilisé une foreuse géante sur un projet immobilier dans la capitale. Capable d’atteindre 50 m de profondeur, celle-ci dépasse allègrement les 35 m proposés par sa devancière : la F3500.

Les sites web parasites sanctionnés !
La foreuse F5000 intervient à Paris © Jérémy Bellanger
Réaliser 150 pieux de diamètres compris entre 500 et 1 000 mm à 25 m de profondeur, telle était la mission confiée à la foreuse F5000. Après une première sortie à Bordeaux, c’est le second chantier qui aura impliqué cette machine livrée en juin dernier et fabriquée par IHC Fundex, sur un cahier des charges fourni par la filiale de Soletanche Bachy. Même si la géologie en présence porte d’Italie reste complexe avec ses marnes et caillasses ou son calcaire grossier, le projet n’aura pas poussé la machine dans ses retranchements. Unique en son genre sur le sol européen – un autre modèle a été livré aux Etats-Unis –, ce matériel permet de forer en continu jusqu’à 50 m de profondeur. Pas question de multiplier les cycles comme c’est le cas avec les pieux forés boue, où l’extraction de la tarière succède au creusement et précède l’injection de bentonite pour maintenir les terres. Ici, l’opération est réalisée d’une traite et quatre fois plus rapidement.
 
Cela constitue également une alternative au battage de pieux métalliques qui suppose des diamètres plus importants pour assurer la reprise de charge et réclame l’addition de segments à souder. Plus coûteuses, ces deux techniques s’imposaient jusqu’alors lorsqu’il s’agissait de travailler au-delà de 35 m. Avec la F5000, le concept de tarière continu ouvre son périmètre à tous les chantiers compris entre 35 et 50 m. Pour ce faire, la machine devait se doter des performances adéquates. Or un simple coup d’œil sur la fiche technique suffit pour constater que les ingénieurs ont su se donner les moyens de leurs ambitions. Elle propose notamment des diamètres allant jusqu’à 1,50 m, là où les pieux à tarière creuse sont habituellement compris entre 600 et 700 mm. Que l’on observe son couple de 50 t/m, sa force d’appui au sol de 100 t ou sa force d’extraction de 200 t, chacun de ces trois paramètres multiplie par plus de deux les performances standards d’une tarière creuse. Côté qualité, elle recourt au concept breveté de Soletanche Bachy : Starsol. Lors de l’extraction de la vis, un tube plongeur télescopique se déploie sur 1,50 m. Immergé dans le béton, il prévient ainsi toute insertion de terre lors du coulage. Activé par l’opérateur de la foreuse, ce système débouche, selon son concepteur, sur une capacité de charge augmentée de 30 à 40 % par rapport à un pieu foré boue classique.
 
Après avoir fait la preuve de sa fiabilité, cette nouvelle foreuse devrait rapidement s’attaquer aux opérations qui légitiment son développement : celles comprises entre 35 et 50 m de profondeur. Sa productivité accrue et sa dimension économique seront autant d’atouts pour espérer remporter les appels d’offres.
 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus