Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Une chargeuse performante même à bas régime

Test |

Les testeurs de Technique-TP livrent leurs impressions après deux journées passées aux commandes du modèle DL420CVT-5 de Doosan.

Les sites web parasites sanctionnés !
La DL420CVT-5 jouit d'une transmission CVT. © Technique-TP
L'équipe de Technique-TP a effectué des travaux de terrassement avec la chargeuse Doosan DL420CVT-5 sur le terrain de Bud Racing, à Magescq (Landes). Une machine équipée d'un godet de reprise de 4 200 litres à flancs droits, d'une contre-lame boulonnée et de pneus L3 Bridgestone VJT. La transmission est fournie par ZF, le pont avant intègre un blocage de différentiel automatique à 100% et la boîte de vitesses est à variation continue.
 
L'entretien se fait depuis le sol. Le capot arrière donne directement sur le ventilateur pivotant et les radiateurs. Quant aux latéraux, ils dégagent largement l'espace pour accéder au moteur (Scania, 5 cylindres, 9 litres, 311 chevaux, 1 200 tr/min max). La cabine regroupe tout le standard actuel : climatisation, caméra, radio, siège pneumatique…
 
La version testée est munie d'un monolevier hydraulique qui assure une bonne précision et d'un joystick de direction. Celui-ci est de type "palette", ce qui est très reposant au travail, car la main est à plat. Reste que la cellule de la cabine est un peu passée de mode. Le tableau de bord est simple à première vue, mais certaines fonctions restent peu intuitives. L'insonorisation est à la hauteur, même si la transmission est plutôt bruyante. Plus gros bémol, la pédale d'accélérateur accroche, obligeant à appuyer fort. Cela rend la machine molle en inversion de sens de marche rapide.

Une consommation séduisante

Quant à l'équipement avant, il dispose d'un bon design. Le godet ferme efficacement et la puissance, tant en cavage qu'en levage, est largement suffisante. On apprécie la transmission CVT, qui permet de travailler à des régimes bas tout en assurant une production satisfaisante. De plus, il est possible de faire varier la vitesse d'avancement indépendamment du régime moteur grâce à un simple bouton, ce qui est pratique pour le chargement en endroit exigu.
 
Nous avons fait du terrassement et du chargement transport dans des terrains sablonneux durant une vingtaine d'heures en mode standard, avec environ 10% de ralenti. In fine, nous avons constaté une consommation moyenne de 16,5 l/h. Un bon score. Hélas, l'adhérence des pneus nous a déçus : elle n'a pas permis de pousser la chargeuse dans ses retranchements.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus