Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Un "casque réfrigérant" pour les ouvriers des stades du Mondial 2022

| |

L'unviversité du Qatar a mis au point une technologie innovante qui utilise des ventilateurs à l'énergie solaire pour réduire jusqu'à 10 degrés la température de la peau.

Les sites web parasites sanctionnés !
Un ouvrier du Qatar porte un casque "réfrigérant" © Supreme Committee for Delivery and Legacy

Depuis l'attribution au Qatar de l'organisation de la Coupe du monde de football 2022, l'un des grands sujets d'inquiétude est la chaleur : les températures estivales atteignent en effet régulièrement les 50 degrés dans l'émirat. Dès lors : comment permettre, dans de bonnes conditions, la construction des stades, sans parler d'y jouer au football ?

 

Sévèrement critiqué pour les conditions d'embauche, de travail et de vie des quelque 5000 ouvriers chargés de construire les bâtiments destinés à accueillir la Coupe du monde, le Qatar a promis des mesures pour assurer leur santé. La dernière en date : le développement d'un casque "réfrigérant" révolutionnaire.

 

 

Mis au point par l’Université du Qatar, ces casques sont équipés de ventilateurs à énergie solaire. Le ventilateur souffle de l'air frais sur le front de l'ouvrier, "créant un micro-climat" pendant quatre heures, d'après les explications de Saud Abdel-Aziz Abdel-Ghani, professeur ingénieur à l'université du Qatar. Cette fraîcheur permettrait de réduire jusqu'à 10 degrés la température de la peau estime-t-il. "Notre objectif était de réduire le stress et les accidents vasculaires dus à la chaleur", a ajouté M. Abdel-Ghani qui soutient que cette technologie pourrait "révolutionner" l'industrie du bâtiment dans les régions les plus chaudes de la planète.

 

Ces casques, dont l'élaboration a été lancée il y a deux ans pourraient voir le jour l'été prochain, selon le comité qui supervise l'organisation du Mondial-2022. Il en faudra une quantité colossale : 36.000 travailleurs sont attendus sur les chantiers du pays ces deux prochaines années.

 

 

ADRIEN POUTHIER

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus