Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Un camion toupie 100% gaz

| |

Unibéton a dévoilé une machine dont à la fois le moteur et le malaxeur tournent au GNV. Une première en France.

Les sites web parasites sanctionnés !
Conçu pour la ville, le camion se veut très maniable. © Alban Gilbert Photographe
Unibéton, filiale française du groupe allemand HeidelbergCement, vient de mettre en circulation un camion toupie fonctionnant intégralement au gaz naturel pour véhicules (GNV). Développé en partenariat avec Tratel, acteur majeur dans le transport des pondéreux, et avec le constructeur de poids lourds Scania, cet engin révolutionnaire répond aux enjeux des livraisons urbaines et périurbaines.
 
Equipé d'un moteur de 410 ch alimenté au gaz naturel comprimé, ce prototype baptisé G 410 B8X4*4NA affiche une autonomie de 250 km. La conception de son porteur a privilégié le gain de masse pour maximiser la charge utile, qui s'élève à 18,8 tonnes (équivalent à 8 m3 de béton) et induire moins de trajets à quantités transportées équivalentes. Son châssis, plus court, lui confère également l'avantage d'une plus grande maniabilité, tout comme son rayon de braquage réduit grâce à l'essieu arrière directeur (9 m entre murs) favorisant la mobilité urbaine.

Moins 90% de CO2

Côté malaxeur, la bétonnière portée Liebherr HTM 905 présente un volume géométrique de 16 m3 pour un volume nominal de 9 m3 de béton et bénéficie d'un entraînement hydraulique via la prise de force du camion. Son système de rotation se révèle plus compact, offrant là-encore un gain de poids et une maniabilité optimisée. Ce malaxeur au gaz transporte, comme les modèles diesel, toutes les qualités de béton.
 
Côté environnemental, les performances sont au rendez-vous : réduction des émissions de CO2 jusqu'à 90%, de particules fines de 25% et d'oxyde d'azote de 50 % par rapport à son équivalent diesel. Outre les émissions polluantes, il minimise également les émissions sonores : en fonctionnement, son moteur est deux fois moins bruyant qu'un moteur traditionnel, à 72 dB.

Arnault Disdero

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus