Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Test : une nacelle à la stabilité bluffante

HaulotteHAULOTTETest |

Après une journée passée aux commandes de la nacelle Haulotte HA16 RTJ, les testeurs de Technique-TP livrent leurs impressions aux lecteurs du Moniteur Matériels.

Les sites web parasites sanctionnés !
La HA16RTJ au banc d'essai © Technique-TP
Le loueur Loca64 de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) a mis à notre disposition une nacelle de 2015, affichant 548 heures au compteur. quipée d'un moteur Kubota de 35 ch, cette machine de 6,5 t dispose d'un pont avant oscillant et de pneus anticrevaisons. Outre son design attractif, elle propose également un encombrement en transport réduit ; une figure imposée pour s’inscrire dans le cœur de marché. La conception de cette nacelle articulée permet une hauteur de travail de 16 m et un déport latéral de 8,30 m.
 
Pour l’avoir testée avec deux personnes dans le panier, nous sommes restés bluffés par sa stabilité. On relèvera aussi sa vitesse de mouvements et un cumul de fonctions aisé qui permet un déploiement au plus près des obstacles. Les capots qui restent dans l'encombrement de rotation pour éviter les chocs constituent un atout sur les chantiers où l’espace manque. Côté entretien, l'astucieux pivotement latéral permet un accès au moteur des deux côtés. Les composants hydrauliques sont également aisément accessibles sur la partie gauche de la tourelle, de même que le pupitre de commande au sol. À noter que toutes les fonctions sont doublées dans un souci de sécurité et permettent un meilleur diagnostic en cas de panne.
 
En revanche, nous sommes étonnés du peu de protection des flexibles en partie inférieure, l'engin travaillant souvent sur des sols encombrés. Le pupitre de commande dans la nacelle est, lui, bien protégé, mais nous avons trouvé son ergonomie perfectible. L'option « pont avant oscillant » nous paraît nécessaire (sauf pour une application purement industrielle) afin que les roues restent en permanence au contact du sol dans un contexte de chantier. Ce verrouillage peut être automatique ou commandé par le chauffeur en fonction des exigences du terrain. La traction est satisfaisante, principalement grâce au système de « blocage de différentiel hydraulique » évitant à une roue de patiner seule. Néanmoins, une option à quatre roues directrices avec marche en crabe nous semblerait appréciable sur certaines zones difficiles d'accès. Enfin, nous avons été déçus par la qualité de la peinture du panier qui nous a paru fortement dégradé pour un modèle aussi récent.
 
Globalement, cette machine nous a séduits par son hydraulique, son moteur peu bruyant et ses bonnes capacités au travail.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus