Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Takeuchi TB2150R : une pelle puissante et stable en toutes circonstances

Test |

Après une journée passée aux commandes du modèle TB2150R de Takeuchi, les testeurs de Technique-TP livrent leurs impressions. 

Les sites web parasites sanctionnés !
Crédit : Technique-TP
La pelle TB2150R mise à disposition des testeurs était ­équipée de chenilles en acier avec des patins en caoutchouc RoadLiner, d’une lame, d’une flèche monobloc, d’un balancier d’un gabarit de 2,32?m, d’un coupleur hydraulique et de godets Martin. Son moteur Deutz 3.6 développe 115 ch, et l’hydraulique est mue par une triple pompe (deux à débit variable, une à débit fixe), alors que la pression de travail est de 345 bars.
 
 
Côté conception, le bloc-moteur est disposé classiquement à l’arrière pour améliorer la stabilité tandis que les distributeurs ont été placés dans un capot à l’avant, à côté du pied de flèche, offrant ainsi un excellent accès. En outre, une astucieuse trappe ouvrante au centre du contrepoids permet de faire le niveau d’huile le matin sans monter sur la machine.
 
 
L’ergonomie, elle non plus, n’a pas été négligée puisque la cabine bénéficie d’un très grand volume intérieur, d’une large portière, d’une climatisation efficace et d’un tableau de bord clair de bonne facture. Les commandes s’avèrent souples et agréables au toucher. Celle pour le changement des vitesses d’avancement se fait via un commutateur intégré au manipulateur. Les lignes auxiliaires sont, elles, commandées par des proportionnels situés sur les manipulateurs.
 
 
Au travail, c’est avant tout la puissance générale de la machine qui a séduit les testeurs, tant en arrachement de terrain dur qu’en couple de rotation en pente, mais aussi sa grande souplesse et sa précision en travaux de levage. Pourtant équipée de godets imposants, elle a également su garder toute sa stabilité, y compris dans des pentes prononcées. Des performances auxquelles viennent s’adjoindre une belle qualité d’insonorisation et un très bon confort général, notamment grâce aux multiples réglages du siège.
 
 
Parmi les rares regrets, une vitesse de balancier un peu plus rapide pourrait s’avérer précieuse lors des travaux de nivellement… mais cette carac­téristique est probablement liée à la demande du marché pour adapter des tiltrotateurs en gardant une maîtrise de l’hydraulique avec le surpoids induit. Enfin, la conception de la lame et du châssis est aussi à mettre au crédit de cet engin bien armé pour exister sur un segment  très concurrentiel.
 

Les "plus" :

La machine se démarque par sa puissance au travail et sa stabilité, quelles que soient les configurations. Sa souplesse, la conception de sa lame et de son châssis, ainsi que sa facilité d’entretien, sont également des points à mettre à son crédit. 
 

Les " moins" : 

Au registre des regrets, une flèche très –  et probablement trop – déportée. La vitesse de balancier est un peu juste sur les travaux de nivellement.