Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

ShareMat clone 30 000 matériels Kiloutou

| |

La start-up nantaise a créé les jumeaux numériques de 30 000 engins de TP et levage du loueur. Une source d’information rassemblant une quantité de données fonctionnelles visant à augmenter la productivité des activités des utilisateurs finaux.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Crédit : ShareMat

Chargeuses, pelles, chariots télescopiques, nacelles… 30 000 matériels de TP et de levage de Kiloutou disposent à présent, chacun, de leur jumeau numérique comprenant plusieurs documents dématérialisés et quatre données télématiques clés : la géolocalisation, les heures de fonctionnement, le ralenti et la consommation. Ainsi, les utilisateurs finaux, clients du loueur, sont en mesure d’accéder en temps réel, depuis leur smartphone ou ordinateur et via la plateforme ShareMat fleet, aux vérifications générales périodiques (VGP), notices d’utilisation, certificat CE, données d’activités, localisations et alertes de défaut.

 

 « Nous travaillons depuis le départ sur la problématique d’augmentation du taux de rotation des matériels et nous nous sommes aperçus que pour gagner en productivité, il était important d’investir dans la digitalisation des flottes et de les rendre communicables, c’est-à-dire de pouvoir échanger des informations et prendre des décisions autour d’un matériel numérisé », explique Jean-Luc Firmin, fondateur de la start-up nantaise.

Un outil collaboratif

Actuellement, dans le secteur de la construction, les données fonctionnelles des machines sont éparpillées dans différents ERP ou systèmes d’information, ce qui ne les rend pas facilement partageables et engendre un manque de réactivité qui impacte la productivité. Mais, avec le jumeau numérique, en plus de consulter différentes données compilées dans un même outil, une entreprise est également en mesure de les exporter si elle le souhaite via l’interface de programmation applicative (API) de ShareMat dans des systèmes de gestion type GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) ou d’autres systèmes d’information.

 

« Nous sortons 20 % des données qui sont utilisées pendant 80 % du temps par les collaborateurs du chantier. Nous les mettons ensuite dans une capsule communicante appelée jumeau numérique qui vit et s’enrichit avec l’usage du matériel », ajoute le fondateur. Pour exemple, pour l’une de ses machines, un client de Kiloutou a été confronté à une problématique de choix des pneumatiques par rapport à une application spécifique. Une fois trouvé, le modèle retenu a fait l’objet d’une fiche technique qui a été transférée dans le jumeau numérique. De cette façon, un futur utilisateur pourra bénéficier de l’information et retenir à son tour les pneumatiques pour une application similaire.

50 000 unités numérisées

ShareMat a par ailleurs numérisé l’ensemble de la flotte en propre de Séché Environnement, soit environ une centaine d’engins de TP. Il collabore aussi avec le vendeur et loueur de grues à tour Uperio sur la gestion de tous les éléments de ses engins de levage et a ainsi créé les jumeaux numériques d’à peu près 10 000 équipements. « Au total, nous gérons aujourd’hui environ 50 000 unités », indique Jean-Luc Firmin.

 

Participant aux Construction Days qui se tiendront du 14 au 16 septembre prochain à Lyon, la start-up s’est aussi fixée comme projet de créer les jumeaux numériques de l’ensemble du parc de matériels de TP qui seront exposés sur le salon. Quatre constructeurs ont déjà donné leur accord pour la numérisation de leurs machines.

 

Charlotte Divet