Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche
  • Accueil
  • Salon
  • SaMoTer 2020 : "Un salon toujours plus transversal et international"

SaMoTer 2020 : "Un salon toujours plus transversal et international"

|

Rencontre avec Giovanni Mantovani, le P-DG de Veronafiere, organisateur de la grand-messe italienne des matériels de chantier qui se tiendra à Vérone du 21 au 25 mars.

Les sites web parasites sanctionnés !
Giovanni Mantovani, P-DG de Veronafiere. © Lectura
Présentez-nous le salon SaMoTer.
SaMoTer s'est tenu la première fois en 1964. Il s'agit désormais d'un salon B2B triennal. C'est un événement marquant en Italie et l'un des plus importants en Europe dans le secteur des machines de construction. Il couvre une chaîne industrielle stratégique qui a été gravement touchée par la crise économique mondiale de 2008. A cette époque, Veronafiere a décidé d'apporter sa propre contribution pour aider à relancer ce secteur primordial de l'économie et de l'emploi italiens. SaMoTer s'est repositionné sur le marché, réécrivant son avenir en synergie avec les entreprises, les associations sectorielles et les institutions. Depuis 2014, SaMoTer se déroule concomitamment avec Asphaltica, le salon dédié aux technologies et solutions pour le revêtement routier, la sécurité et les infrastructures. En outre, 2020 verra le début d'ICCX Southern Europe, un événement axé spécifiquement sur le secteur du béton préfabriqué en Europe du Sud. Vous le voyez, SaMoTer est toujours plus transversal, complet et international, tout en étant tourné vers l'avenir et l'innovation.
 
Quel bilan avez-vous tiré de la précédente édition, en 2017 ?
Le 30e SaMoTer, il y a trois ans, fut un tournant, après plus de huit ans de récession continue dans le secteur du bâtiment et de la construction. Nous avons réalisé que nous devions opérer un changement de rythme pour que SaMoTer continue à soutenir l'activité. C'est pourquoi nous avons pris une série de mesures pour récupérer les positions perdues et l'édition 2017 a été le point de départ pour une mise à niveau du salon. Nous avons été récompensés en attirant 455 entreprises de 25 pays et plus de 53 000 opérateurs du secteur venus de 77 pays. Ce succès a également été obtenu grâce au fait de devenir un événement de plus en plus sur mesure, fondé sur le partage avec les entreprises et les associations professionnelles.
 
Combien de visiteurs et d'exposants attendez-vous en mars prochain ?
Nous ne risquons aucune prévision avant le dernier jour, un peu par superstition mais surtout parce que les données concernant les entrées visiteurs sont validées par un institut de certification externe. Je peux dire que nous sommes confiants d'obtenir de bons résultats, parce que l'équipe de SaMoTer travaille extrêmement dur. Le marché italien des machines de construction a redémarré et les entreprises ont rejoint notre projet pour 2020. Il y a trois ans, 81% des exposants jugeaient le retour sur investissement positif et 94% étaient satisfaits des contacts générés lors du salon. Aujourd'hui, à quelques mois du jour d'ouverture, nous avons déjà enregistré une hausse de 39% des inscriptions et de 66% pour les espaces d'exposition, avec des retours et confirmations importants. De nombreuses négociations encore en cours. Sans oublier que l'ICCX Southern Europe impliquera une centaine de sociétés exposantes supplémentaires.
 

"La technologie, l'innovation et l'efficacité seront les thèmes principaux."

 
Qu'avez-vous préparé pour les visiteurs de SaMoTer 2020 ?
Nous avons effectué beaucoup de modifications. Tout d'abord, la date a été reculée de février à mars. Cela répond à une demande des constructeurs et nous permettra par ailleurs d'améliorer les espaces extérieurs et de démonstration. Les entreprises et les visiteurs bénéficieront également d'une série de projets de mise à niveau impliquant les installations de notre centre d'exposition, y compris l'entrée Re Teodorico entièrement repensée et la nouvelle porte "E" avec cinq voies dédiées à la logistique. SaMoTer 2020 sera également notre première exposition à bénéficier du changement d'axe de la zone d'exposition du parc, passé de la disposition traditionnelle est-ouest au nord-sud. L'objectif est d'améliorer l'accessibilité et l'intégration entre les infrastructures et les services. Et pour faciliter le flux de visiteurs, nous avons également agencé les halls de manière plus optimale par zone de produits. Une autre innovation est le rendez-vous avec la presse les 23 et 24 janvier prochains, une rencontre entre les entreprises et la presse spécialisée italienne et internationale. Nous travaillons évidemment en étroite collaboration avec les associations industrielles italiennes et européennes, avec nos délégués, pour attirer des acheteurs de premier plan à Vérone et ainsi renforcer le statut international de l'événement.
 
Quel est le thème principal du prochain salon ?
SaMoTer identifie un thème central pour chaque édition. En 2017, l'accent a été mis sur l'instabilité hydrogéologique, qui est malheureusement toujours d'actualité en Italie, notamment à la lumière de l'impact du changement climatique. En 2020, les thèmes principaux seront la technologie, l'innovation et l'efficacité. Ce sont trois aspects moteurs de la croissance qui ne peuvent être ignorés en ce qui concerne le développement du secteur. Des machines plus intelligentes, puissantes, précises et durables seront vitales d'un point de vue économique et environnemental. En regardant vers l'avenir, les entreprises espèrent voir une augmentation de la nature stratégique des technologies intelligentes dans les années à venir : la maintenance prédictive est reconnue comme l'une des plus importantes, tandis que les moteurs électriques seront le domaine qui connaîtra la plus forte croissance.
 
 
 
 
Quelle est l'importance de la numérisation des process dans l'industrie de la construction ?
La révolution de l'Industrie 4.0 a un impact sur le monde des engins de construction et SaMoTer est l'observatoire privilégié pour une meilleure compréhension des chantiers du futur. Le programme de rendez-vous et d'activités pédagogiques qui accompagne toujours l'exposition mettra l'accent sur le fait que presque toutes les opérations associées aux travaux de terrassement et de construction peuvent être effectuées à l'aide de technologies sophistiquées. Les êtres humains et les véhicules sont désormais interconnectés via des interfaces numériques et les machines interagissent avec d'autres machines pour produire des données stockées dans le cloud qui permettent une automatisation progressive des processus, des améliorations dans l'efficacité et la gestion sûre des travaux les plus dangereux. L'innovation est donc l'un des principaux leviers lors de l'achat de nouvelles machines de construction, comme le confirme la dernière enquête de l'Observatoire SaMoTer sur l'évolution du parc de machines en Italie sur la décennie 2008-2018.
 
Comment se porte actuellement le marché italien de la construction ?
Selon notre Observatoire, les investissements globaux dans le secteur mondial de la construction ont atteint plus de 7 000 milliards d'euros en 2018. L'Italie se classe quatrième au niveau européen, avec une valeur totale d'environ 139 milliards d'euros. Après des années de grave récession qui ont réduit de moitié le marché de la construction en Italie depuis 2008, nous assistons à une reprise progressive. Une augmentation de 3,5% des investissements est attendue fin 2019, pour un montant de 4,8 milliards d'euros, suivie en 2020 d'une nouvelle croissance de 3,3 milliards (+2,4%). Dans le secteur résidentiel, les projets de rénovation des bâtiments et de redéveloppement énergétique continuent de contribuer de manière significative à l'activité d'exploitation et même le génie civil - bénéficiant de la reprise des investissements du secteur public - redémarre après une longue période de contraction.
 
Comment envisagez-vous l'avenir de l'industrie de la construction ?
Les gens trouveront de nombreuses idées ici, à Vérone, du 21 au 25 mars, en visitant les halls d'exposition. Je suis sûr que les innovations et les aperçus présentés par les constructeurs de machines internationaux indiqueront à tous la voie à suivre pour relever avec succès les grands défis qui attendent l'avenir du secteur. Il me semble que la durabilité économique et environnementale, combinée à des technologies de plus en plus intelligentes, constituera la principale évolution aussi bien dans nos maisons que dans les machines utilisées pour les construire.
 
Source : Lectura. Lien vers l'article original, en anglais.