Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Reprise technique du marché français : +19 % au premier semestre

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Reprise technique du marché français : +19 % au premier semestre © Matériels et Chantiers
Le retournement de conjoncture en France demeure très limité, +19 % pour le premier semestre, avec 4 670 unités vendues, contre 3 900 au premier semestre de l’année dernière, annonce le Seimat (Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage). Le président du syndicat des importateurs, Alain Rosaz, ne peut que se féliciter de cet essor des ventes qu’il qualifie cependant de "reprise technique". Tandis que Jean-Marie Osdoit rappelle que le marché français avait chuté de 14 % en 2008 et de 63 % en 2009. Paradoxe : les délais de livraison des matériels de chantier en France s’allongent, alors qu’on est encore en pleine crise de la demande. Deux raisons. Certains marchés, Chine, Amérique du Sud, et, plus récemment, Amérique du Nord absorbent la production d’une industrie qui s’était fortement ralentie, sinon arrêtée dans certains cas. Le redémarrage des usines est soumis à la fourniture des sous-traitants et constructeurs de composants, éventuellement touchés par la crise.

Prudence
La prudence est de mise si l’on considère que les ventes de minipelles, en augmentation de 29 %, sont dopées par une demande des loueurs qui a peu de chance de se reproduire au second semestre. Les petites chargeuses sur pneus profitent du même phénomène. Les chargeuses-pelleteuses continuent à baisser sans surprise (-11 %). Tandis que les "grosses" machines affichent des performances modestes : +11 % pour les pelles sur pneus, +8 % pour les pelles sur chenilles, +21 % pour les tombereaux articulés. Les carriers, prudents sont peu pressés de renouveler leurs parcs de tombereaux rigides (-60 % avec seulement 9 machines vendues). Et les choses ne sont pas près de s’améliorer avec des démarrages de grands chantiers retardés, souligne Alain Rosaz. La baisse du chiffre d’affaires du SAV (-5 % après un -15 % en 2009) l’inquiète : les machines tournent moins. Les responsables du Seimat envisagent, pour cette année, une croissance du marché de 10 à 15 %. Jean-Marie Osdoit n’envisage pas de vraie reprise avant 2012.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus