Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Rendez-vous en terre argileuse

| Reportage |

Basée à Roumazières-Loubert en Charente, l’entreprise Monier a récemment renouvelé sa flotte de chargeuses sur pneus. TP Partners lui a livré, à l'automne dernier, quatre engins spécialement configurés pour ses activités.

Les sites web parasites sanctionnés !
La chargeuse 821F de Case au travail dans une carrière d'argile © Jérémy Bellanger
Concessionnaire Case Construction, TP Partners a livré, en septembre dernier, quatre engins au spécialiste de la tuilerie Monier. Configurés afin d’intervenir aussi bien en carrières pour y charger les semi-remorques en argile qu’en usine pour alimenter les machines, deux d’entre eux attirent particulièrement l’attention. Dotés nativement d’un système de réduction catalytique sélective qui favorise le travail en milieu confiné (surtout quand la température grimpe dans l’atelier), ces modèles 821F à cinématique en Z ont donc fait l’objet de modifications ciblées qui permettent de répondre à un cadre d’application exigeant, mais aussi à un niveau d’expertise variable des conducteurs susceptibles de les utiliser.
 
Outre la protection de la cabine, indispensable lorsqu’il s’agit de s’attaquer à un mur d’argile haut de 10 m, le concessionnaire s’est d’abord penché sur la préservation de certains organes sensibles de la machine. Le graissage centralisé a ainsi été replacé à l’intérieur du bras, le gabarit des phares réduit, et les ailes avant et arrière en plastique ont été retirées. "Pour la sécurité comme pour la durabilité de la machine, nous avons souhaité nous prémunir des éventuelles chutes de matériaux", détaille le responsable de la maintenance des matériels sur le site, Jean-François Dumousseaud. Mais la demande ne se limitait pas à ces seuls aspects. 
 
L’amélioration des performances était évidemment au cœur du cahier des charges fourni par l’entreprise. "Jusqu’à présent, nous disposions d’engins à transmission hydrostatique qui manquaient de répondant à l’attaque du tas. Avec le système Powershift, l’intervention est moins heurtée", constate le technicien de carrière Gilles Debordes, avant de souligner l’intérêt de disposer d’une puissance supérieure : 190 kW contre environ 150 kW avec les matériels précédents. Restait néanmoins un dernier point à prendre en compte : l’adaptation aux caractéristiques particulières de l’argile. C’est pourquoi, la chargeuse la plus fréquemment dédiée aux opérations en carrières a été équipée de pneus Goodyear spéciaux pour favoriser la motricité sur les sols argileux et d’un godet de 3 m3 à lame semi-delta à dents qui accueille un revêtement Tip Top pour éviter que le matériau n’adhère. Toujours suivant cette logique, les engins s’appuient sur une boîte 4 vitesses avec pont avant et arrière à glissement limité. Ainsi, lorsque l’engin patine sur la terre argileuse, les quatre roues s’enclenchent simultanément pour conserver de la motricité. Une dernière caractéristique déterminante tant la situation peut s’avérer fréquente dans ce type d’environnement.
 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus