Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Renault Trucks reste devant dans l'Hexagone

| |

Le constructeur de camions conserve sa position de leader en 2019 avec 15 306 véhicules immatriculés, soit plus du quart des ventes françaises.

Les sites web parasites sanctionnés !
Renault Trucks a immatriculé 15 306 véhicules en France en 2019. © Renault Trucks
La France a enregistré en 2019 une sixième année consécutive de hausse concernant le marché des véhicules de plus de 6 tonnes, avec 54 548 véhicules immatriculés contre 53 694 l'année précédente (+1,6%). Renault Trucks y conserve sa position de leader avec 15 306 immatriculations, contre 15 154 en 2018 (+1%). Le constructeur français stabilise sa part de marché à 27,9%, contre 28,1% l'an dernier.
 
Dans le détail, sur le segment des porteurs, avec 6 930 immatriculations (contre 6 665 en 2018), la progression de Renault Trucks s'établit à 4%. Fort de la densité de son réseau, le constructeur national conforte sa position de leader. Sa part de marché croît de plus de 1 point et s'enracine à 37,3%.
 
Le segment de la construction, quant à lui, est en croissance de 4,6%. Avec une part de marché de 28,3% et une progression en volume de 9,1%, la firme au losange y enregistre une croissance de 1,2 point.
 
Pour ce qui est des véhicules utilitaires, leur marché affiche une croissance 13,7% par rapport à 2018. Sur ce segment, le volume de Renault Trucks bondit de 19,2% avec 9 211 immatriculations contre 7 728 l'an dernier. La part de marché de Renault Trucks s'établit à 7,9% contre 7,6% l'an dernier.
 
Enfin, malgré la modestie du marché des véhicules au gaz (1 542 véhicules immatriculés en 2019), ce dernier affiche sa vivacité avec une augmentation en volume de 34,1%. La part de marché de Renault Trucks progresse de 3 points et s'établit à 12,7%.

Stabilité au niveau européen

Les ventes de camions européennes se sont montré, pour leur part, contrastées l'an passé, avec un premier semestre très dynamique (+15%) et un second semestre en perte de vitesse (-18%).
 
Dans ce contexte, Renault Trucks affiche une part de marché de 8,5% sur les véhicules de plus de 6 tonnes, parfaitement stable par rapport à 2018. 
 
Du côté des plus de 16 tonnes, la filiale de Volvo enregistre une légère baisse de 0,1 point de part de marché, tandis qu'elle affiche une hausse de 0,3 point de part de marché sur les gammes intermédiaires 6-16 tonnes.

Arnault Disdero