Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Rapprochement entre Altrad et Belle

|

Le groupe Altrad se rapproche du Britannique Belle. La fusion entre les deux entreprises, soumise à l’accord des autorités de surveillance de la concurrence, donnerait au Français, basé à Florensac (Hérault), un complément de gammes et une couverture géographique accrue. Le groupe Belle, qui a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires d’environ 70 millions d’euros, est le premier acteur britannique dans le secteur des bétonnières. Il produit également des plaques vibrantes, des pilonneuses, des scies à sol, des marteaux-piqueurs hydrauliques, etc. Le groupe Altrad a réalisé, lors de son dernier exercice, un chiffre d’affaires de 419 millions d’euros, dont 59 % à l’exportation. Altrad a su faire progresser son périmètre, au cours des années, par des achats successifs. Dans le domaine des brouettes, ce furent le Français Richard, le Belge Vabor, le Néerlandais Fort. « C’est un métier pauvre avec des produits de faible valeur la plupart destinés au grand public, commente Mohed Altrad, le président du groupe. Il nous faut des marques connues localement. À présent, nous exportons dans 100 pays, et nous ne sommes pas loin du leader mondial Haemmerlin.» En matière d’échafaudages, l’acquisition la plus marquante a été celle de l’Allemand Plettac, en 2004. « Elle nous a permis de progresser en Allemagne, où nous sommes juste derrière le leader Layher, mais aussi dans les pays d’Europe du Nord.» Avec l’acquisition du groupe Belle, Altrad ajouterait à son outil industriel une unité de production en Grande-Bretagne et une autre en Pologne. « Cette année, nos activités ont crû de 12 % jusqu’à fin mai, mais nous tablons sur une croissance limitée à 8 % », déclare Mohed Altrad. « Le marché se tasse et le coût des matières premières augmente », poursuit-il.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus