Quels moteurs pour l'export ?

|

En 2011, on le sait, l’Europe et les États-Unis vont adopter de nouvelles normes pour les émissions polluantes des moteurs Diesel non routiers appelées " Étapes 3b" dans le vieux continent, " Stage 4 " de l’autre côté de l’Atlantique. Mais qu’en est-il dans le reste du monde ? Le Japon suit le même calendrier que l’Europe. En 2011, L’Inde et la Turquie passeront à " L’Étape 3a " soit les moteurs commercialisés aujourd’hui en Occident. Mais la Chine, la Russie (avec l’Ukraine et la Biélorussie), le Brésil et l’Argentine passeront, eux, à l’Étape 2 seulement, c’est-à-dire des moteurs d’ancienne génération comme ceux commercialisés en Europe en 2002. Conséquence : ces moteurs pauvres en électronique vont continuer à être fabriqués dans des usines dédiées, comme celle que Perkins vient d’ouvrir en Chine. Et le reste du monde ? Aucune norme antipollution pour les moteurs Diesel non routiers n’est prévue dans l’ensemble du continent africain, ni au Moyen-Orient, ni en Extrême-Orient, ni en Amérique Centrale et, plus étonnant, rien non plus en Australie.