Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche
  • Accueil
  • ACX
  • Portrait : Angéline Avenel, l'avenir d'ACX et Acierinox Matériels

Portrait : Angéline Avenel, l'avenir d'ACX et Acierinox Matériels

| |

Voilà trois ans que la trentenaire, fille des fondateurs des deux sociétés familiales, s’aguerrit pour reprendre les rênes. Si le chemin reste long, elle détient de nombreuses cartes pour y parvenir.

Les sites web parasites sanctionnés !
Angéline Avenel sur le site d'ACX à Pavilly, en Seine-Maritime.

Famille

Fille des fondateurs d’ACX et Acierinox, Angéline Avenel a partagé dès le berceau le rude quotidien de ses parents. « Maman mettait la main à la patte : elle sablait les pièces mécaniques puis effectuait des livraisons chez les clients en m’emmenant avec elle dans un cosy », raconte-t-elle. De son côté, son père mécanicien-soudeur-usineur, travailleur acharné, ne cesse d’accroître sa clientèle et de la fidéliser. Au fur et à mesure, de grands fabricants, tels que Daewoo devenu Doosan, Takeuchi, Terex, Merlo ou encore Magni lui font confiance. Féru d’inventions, il finit par réaliser son rêve : développer sa propre gamme de pelles.
 

Opportunité

Alors qu’elle est tout juste maman d’un petit garçon, ses parents lui proposent de rejoindre l’aventure familiale en janvier 2018. « J’étais alors chargée de communication au sein de la Fédération régionale des travaux publics de Normandie, que j’avais rejointe sept ans plus tôt. J’y ai vu une formidable opportunité d’évolution et la possibilité de montrer enfin de quoi j’étais capable », explique celle qui pensait depuis l’enfance que cette place reviendrait à son frère cadet. « J’ai toujours espéré secrètement faire partie de l’entreprise, mais je voulais que l’idée vienne de mes parents. Qu’ils me sentent assez mûre pour me confier ces responsabilités. »
 

Détermination

La fille du patron ? Une évidence. Mais cela n’empêche pas la véritable fibre qui l’anime. « Certains pensent que si je suis à cette place [responsable de production au sein d’ACX, ndlr], c’est uniquement par filiation. Cela m’a indéniablement aidée. Ma formation dans la communication ne me destinait en effet pas à ce poste… Du coup, j’ai encore plus de choses à prouver ! », affirme Angéline Avenel, qui, pour gagner la confiance de son équipe, a dû montrer de quel bois elle était faite. « Je me définis comme quelqu’un de déterminé. Quand j’ai quelque chose en tête, je fais tout pour parvenir à mes fins. »
 

Échange

Venant du milieu de la communication, la jeune femme est persuadée que celle-ci est primordiale pour manager. Sans elle, nul dialogue, nul lien. « Comment voulez-vous faire avancer une équipe si vous ne partagez pas ? », martèle-t-elle plus qu’elle ne questionne. Chez ACX, sa porte est toujours ouverte pour les treize employés. Et la bonne humeur est de rigueur. Pas question d’en profiter pour autant. « Lorsque j’embauche une personne, je dis toujours : “ Le premier qui cherche à mettre le bazar dans l’équipe, il prend la porte sur-le-champ ! ” », avise-t-elle. « J’ai une attitude franche, je ne tourne pas autour du pot. Il ne faut pas venir polluer le travail. Il y a bien assez de choses à gérer au quotidien. »
 

Transmission

Lorsqu’elle entre chez ACX, ce n’est pas sans penser à une reprise de la maison familiale. Son compagnon, directeur commercial d’Acierinox Matériels, l’accompagne dans cette ambition. « Mes parents ont pris beaucoup de risques. Nous devons sauvegarder ce qu’ils ont bâti. Nous envisageons de développer les différentes activités, d’en créer de nouvelles. Les débats animent nos vies personnelles, mais ça nous plaît. » L’envie d’entreprendre et la valeur travail coulent décidément dans les veines de tous les Avenel.
 
 

Arnault Disdero