Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Plus de 6000 matériels Loxam fonctionnent avec du biocarburant

| |

Sur ses 75 agences d’Ile-de-France, le loueur s’est engagé à utiliser du HVO (huile végétale hydrogénée) pour faire le plein de ses machines à motorisation diesel.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Plus de 6000 matériels Loxam fonctionnent avec du biocarburant

Après avoir lancé l’année dernière sa gamme Loxgreen comprenant des matériels à faibles émissions (électriques, hybrides et alimentés au gaz), le loueur entend réduire encore plus son empreinte carbone et celle de ses clients. Les réservoirs de tous ses matériels au départ de ses 75 agences d’Ile-de-France (soit plus de 6000 unités) sont désormais remplis avec du biocarburant HVO.

 

Outre la baisse des émissions de gaz à effet de serre, cette solution apporte également une réponse transitoire dans l’attente de véritables alternatives pour les parcs à motorisation diesel. D’autant que Loxam propose à ses clients qui le souhaiteraient de fournir des cuves de biocarburant directement sur les chantiers afin d’être en mesure de réapprovisionner les matériels en cours de location sur toute la durée de leur utilisation.

Les atouts du HVO

En plus de permettre de réduire les émissions de CO2, l’autre atout du HVO est sa miscibilité. En effet, il peut être mélangé aux carburants gazoles conventionnels sans contraintes particulières et répond même à la norme EN15940 sur les motorisations.

 

D’autre part, sa combustion est également moins émettrice de particules en sortie moteur (NOX) et moins bruyante que pour certains autres biocarburants.

 

Enfin, fabriqué à partir de matières premières végétales, résiduelles ou de déchets, le HVO est 100 % d’origine renouvelable. « Nous restons vigilants sur la provenance des composants de ce biocarburant HVO afin de veiller qu’ils soient bien issus de déchets ou de matières végétales produites sans modification de l’affectation des sols, conformément à la directive énergies renouvelables de l’Union Européenne », précise Alice Hénault, directrice Prospective et Développement de Loxam.

 

Charlotte Divet