Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Où en est Sany en France ?

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Où en est Sany en France ? © Vincent Leloup
La présence imposante de Sany au dernier salon Intermat 2009 et, plus généralement dans les grands salons internationaux comme Conexpo ou la Bauma, laissait présager une offensive commerciale du Chinois en Europe. Qu'en est-il aujourd’hui de la position de ce constructeur en France ? « C'est au point mort, car il n'y a pas encore vraiment de stratégie de développement », confie un représentant de la marque en Europe. Une quinzaine de pelles ont été vendues dans notre pays, directement du constructeur à des utilisateurs finaux, mais peu de concessionnaires se sont montrés intéressés. « C'est pareil en Espagne et en Allemagne où l'on n'a plus de nouvelles de l'usine qui devait inonder le marché européen… Mais je pense qu'ils vont revenir d'ici 2012 avec le redémarrage du marché. » En fait, le lent démarrage de Sany, comme celui de Zoomlion ou de Liugong, résume le dilemme des constructeurs chinois : pourquoi investir massivement dans les marchés occidentaux alors qu’ils sont submergés par leur demande intérieure… Quant à l’avantage compétitif que représente leur main-d’œuvre à bas coût, il fond comme neige au soleil sur le marché européen. En effet, pour vendre une machine aux normes CE, il faut y installer un moteur étape 3B acheté à Cummins, Deutz ou encore Perkins, utiliser des composants hydrauliques de qualité, monter un réseau de distribution digne de ce nom et s’imposer par une campagne de promotion. Ces coûts indispensables renchérissent le prix des machines si bien que le « made in China » ne sera pas moins cher que ne le fut, en son temps, le « made in Korea ».

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus