Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

«Nous allons vers la solution EGR»

|

Dans une interview accordée à equipment-center.com, Tim Leverton, directeur de la recherche et du développement du groupe JCB revient sur la décision du constructeur de fabriquer ses propres moteurs et annonce qu’il favorise la solution EGR aux dépens de l’AdBlue pour le futur passage des engins à la norme «étape 3B».

Avez-vous atteint vos objectifs de production de moteur ?

Oui, tout à fait. En octobre 2007, nous avons franchi la barre des 50 000 moteurs fabriqués ce qui était conforme à notre plan. La progression du marché et l’extension de notre gamme nous y ont aidé.

Vendez-vous ce moteur à d’autres constructeurs ?

Pour l’instant 800 moteurs JCB sont montés dans des machines d’autres marques. Les constructeurs attendaient de voir l’évolution de notre moteur dans le temps avant de se forger une opinion sur sa qualité. Aujourd’hui, ils peuvent être rassurés.

Allez-vous élargir votre gamme de puissance ?

Notre 6 cylindres couvre une plage de puissance allant de 63 à 130 kW, ce qui correspond aux besoins de machines moyennes comme les chargeuses-pelleteuses ou les chariots à portée variable. Nous savons que nous pouvons monter jusqu’à 200 kW, mais ce n’est pas une priorité. Nous concentrons plutôt nos efforts de recherche sur le passage à l’étape 3B.

Allez-vous opter pour une solution EGR ou SCR ?

Nous allons vers la solution EGR avec filtre à particules. Mais il faudra également agir sur le circuit de refroidissement pour arriver à répondre aux nouvelles normes. Le passage à l’étape 3B ne se fera pas en remplaçant simplement le moteur. La transformation sera plus profonde.

Dans ce cas fabriquer son propre moteur est-il un atout pour un constructeur?

Indéniablement. Ce point faisait d’ailleurs partie de la réflexion qui nous a conduits à prendre cette décision.

Des moteurs hybrides et des machines purement électriques apparaissent. Cela préfigure-t-il l’avenir ?

Je pense que les machines entièrement électriques resteront d’un emploi limité. Par contre, je suis sûr que la motorisation hybride va trouver sa place dans le paysage des engins de chantier.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus