Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Mecalac s'attaque au marché du terrassement

|

Le fabricant annécien a récemment dévoilé sa pelle sur chenilles 15MC. Un engin qui prend le relais de son modèle 714MC.

Les sites web parasites sanctionnés !
La nouvelle pelle sur chenilles 15 tonnes de Mecalac © Mecalac
Reconnu pour la polyvalence de ses machines, le constructeur veut à présent démontrer qu’il est capable de s’adresser encore plus spécifiquement au marché du terrassement. Pour ce faire, il offre désormais aux professionnels du secteur un matériel qui intègre ses derniers travaux en termes de compacité et d’ergonomie tout en apportant la performance d’excavation et de déplacement attendue.
 
Conforme à la norme antipollution phase IV et d’ores et déjà prêt pour passer en phase V, l’engin propose un couple d’orientation supérieur à sa devancière qui passe de 3 800 daN.m à 4 560 daN.m. Aucun souci donc quand il s’agit de relever un godet entièrement rempli. Et, côté translation, le travail réalisé sur la pompe a porté ses fruits et offre 12 400 daN contre 10 400 daN précédemment. Néanmoins, le constructeur n’entendait pas mettre une pelle de 15 t de plus sur le marché. D'où sa volonté de se distinguer. Il a ainsi importé plusieurs évolutions inspirées de ses gammes MCR et MWR. Une attention particulière a notamment été portée sur la visibilité.
 
Dans cette catégorie d’engins, l’évolution réglementaire de la motorisation a conduit à rehausser nettement l’arrière de la machine pour ne pas perdre en compacité. à tel point que la visibilité arrière s’est nettement dégradée et que l’opérateur doit désormais compter principalement sur sa caméra. Or c’est bien cet écueil que voulait éviter Mecalac. Malgré un déport de 1 570 mm, l’engin conserve une structure basse sur sa partie arrière et ouvre ainsi le champ de vision du conducteur. évidemment, cette progression ne dispense pas de l’utilisation de la caméra, mais celle-ci redevient un simple complément à la visibilité directe. Pour parvenir à maîtriser le design, le moteur a donc été rabaissé vers le châssis. Mais c’est surtout l’emplacement du réservoir qui interpelle. Inutile de le chercher sous le capot, il est placé en partie basse, à proximité du châssis, avec sa taule de protection de 12 mm.
 
Assurer en termes de performance et résoudre la question de la visibilité pour répondre aux besoins des travaux de terrassement n’a pas empêché Mecalac d'apporter sa signature. Malgré son équipement avec un bras pelle, la machine conserve en effet une grande compacité et une certaine polyvalence. L'utilisation en déversement ou pour lever les palettes demeure envisageable. Reste à convaincre les professionnels que cette solution est à la portée de toutes les bourses. C’est pourquoi Mecalac a profité d’Intermat pour afficher le prix d’un tel engin ramené sur une semaine d’exploitation.
 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus