Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Matériels de travaux routiers : les ouvrages de reconnaissance de Saint-Martin-de-la-Porte

PUBLI-REDACTIONNEL |

Ce chantier nécessaire pour connaître la géologie du terrain du futur tunnel transfrontalier contribue au projet de mise en service de la future ligne ferroviaire Lyon-Turin*.

Les sites web parasites sanctionnés !
Matériels de travaux routiers : les ouvrages de reconnaissance de Saint-Martin-de-la-Porte

La principale spécificité de ce chantier réside dans la géologie hétérogène du terrain qui nécessite des travaux de reconnaissance. L’objectif est de caractériser ce type de géologie afin d’adapter et de mettre au point les méthodes de creusement qui seront réutilisées pour les futurs travaux du projet global Lyon-Turin ferroviaire. Le chantier actuel concerne le creusement d’une galerie de reconnaissance de près de 9 km à l’horizontale (8 737 m exactement). Traversant un terrain composé principalement de grès, cette galerie est creusée à l’aide d’un tunnelier roche-dure long de 138 m, avec une roue de 11,26 m de diamètre. En direction de l’Italie, elle reliera le pied de la descenderie de Saint-Martin-de-la-Porte à celui de La Praz.

 

*Contexte

Maillon central du corridor ferroviaire transeuropéen Lisbonne-Kiev, la ligne Lyon-Turin permettra d’acheminer 40 millions de tonnes de marchandises et 5 millions de voyageurs par an avec la mise en réseau de 5 000 km de lignes ferroviaires existantes. Ce projet combinant fret et voyageurs contribuera à réduire le temps de trajet entre Lyon et Milan et à transférer l’équivalent d'1 million de poids lourds de la route vers le rail. Un tunnel international de 57,5 km constituera l’ouvrage principal de la section transfrontalière de la future ligne ferroviaire de 65 km, entre Saint-Jean-de-Maurienne (en France) et Suse (en Italie). Son coût est estimé à 8,6 Md€.

 

Maître d’ouvrage : Tunnel Euralpin Lyon Turin (TELT).

Maître d’œuvre : Egis, Alpina.

Groupement : Spie Batignolles TPCI (mandataire), Eiffage Génie civil, CMC Di Ravenna, Ghella SpA, Cogeis SpA et Sotrabas.

Démarrage des travaux : 3 novembre 2014.

Durée des travaux : 87 mois.

Montant global des travaux : 389 M€

 

Ce contenu vous est proposé par INTERMAT Paris, salon international de la construction et des infrastructures qui se tiendra du 23 au 28 avril 2018 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus