Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Manitou table sur -30% d'activité en 2020

| |

Le groupe spécialiste de la manutention tout terrain a réalisé un chiffre d'affaires de 762 millions d'euros au premier semestre, soit une baisse de 35% comparativement à la même période de 2019. Sans parler de rattrapage, sa direction se montre toutefois confiante pour le reste de l'année.

Les sites web parasites sanctionnés !
Contrairement à l'agricole, le secteur de la construction redémarre très lentement. © Bruno Levy / Le Moniteur Matériels
La crise sanitaire liée au coronavirus a marqué de son empreinte le premier semestre. Au sein du groupe Manitou, cela se traduit par un chiffre d'affaires de 762 millions d'euros, en chute de 35% par rapport au record établi lors des six premiers mois de l'année 2019.
 
Sur le plan financier, le spécialiste de la manutention tout terrain a déployé dès le début de la crise des mesures de réduction de l'ensemble de ses dépenses et de ses investissements, activé les mesures de réduction du temps de travail et certaines aides gouvernementales afin de protéger au maximum la liquidité et la pérennité du groupe, explique son directeur général Michel Denis.
 
"Ces mesures ont été renforcées par la décision du conseil d'administration de ne pas procéder au versement du dividende de 30 millions d'euros qui avait été annoncé quelques semaines avant l'explosion de la crise sanitaire. Le groupe clôt le semestre avec un résultat opérationnel courant de 3,9% du chiffre d'affaires", indique-t-il.
 
Si ce résultat opérationnel courant a fondu à 30,1 millions d'euros sur la période contre 90,1 millions un an plus tôt, le directeur général envisage la suite de l'année plus sereinement. Son pronostic : un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,5 milliard d'euros sur l'ensemble de 2020.

Ventes BTP en berne

"Après avoir connu un trou d'air dans les prises de commandes de mi-mars à mi-mai, la remontée fut encourageante en juin. Le marché agricole reste le plus porteur, alors que les secteurs de l'industrie et de la construction enregistrent des retraits plus marqués, notamment auprès des loueurs dont les perspectives d'activité pour le reste de l'année 2020 et 2021 restent à ce jour dégradées." 
 
"Fort du rebond de fin de trimestre, le groupe clôt le semestre avec un carnet de commandes de 555 millions d'euros, ce qui nous permet de pouvoir estimer une perspective de chiffre d'affaires pour l'année 2020 en baisse de l'ordre de 30% par rapport à 2019 et, en l'absence de nouvelle dégradation du contexte économique global, un résultat opérationnel courant dans une fourchette de 2,7 à 3,2%", détaille Michel Denis.
 
Le groupe estime par ailleurs que la crise aura des conséquences économiques au-delà de 2020 et que l'objectif de résultat opérationnel courant supérieur à 8% du chiffre d'affaires du plan Ambition 2022 ne sera pas atteint à l'horizon initialement ciblé.

Arnault Disdero