Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Manitou fixe ses objectifs bas carbone

| |

En 2021, le groupe a dévoilé sa stratégie RSE à l’ensemble de ses parties prenantes. A présent, il s’engage plus concrètement vers une réduction de ses émissions de CO2 en annonçant des ambitions chiffrées.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les machines électriques du groupe sont regroupées sous le label Oxygen. © Moniteur Matériels

S’appuyant sur l’initiative Science Based Targets, la trajectoire bas carbone de Manitou comprend deux ambitions majeures. Dans un premier temps, le groupe entend diminuer de 46 % ses émissions directes et indirectes (scope 1 et 2) de CO2 d’ici à 2030 sur l’ensemble de ses implantations dans le monde.

 

En parallèle, il prévoit également d’agir sur les émissions de scope 3 (chaîne de valeur) en réduisant de 34 % toutes celles qui sont générées par heure d’utilisation des machines produites par le groupe.

 

« Nous avons défini des objectifs ambitieux mais réalistes que nous réaliserons en innovant avec nos clients, fournisseurs et collaborateurs. 89% de nos émissions indirectes (scope 3) viennent de l’utilisation des produits. Il s’agit donc d’une démarche collective pour l’ensemble de la chaîne de valeur », ajoute Michel Denis, directeur général du groupe.

Des paroles et des actes

Pour parvenir à atteindre ses objectifs, Manitou a l’intention notamment de développer de nouvelles gammes électriques et travailler sur l’hydrogène pour proposer des innovations autour de cette énergie.

 

Il s’engage par ailleurs à accroître l’utilisation de matériaux recyclés dans les achats de composants et de pièces ainsi qu'à développer l’activité de pièces de rechange issues de l’économie circulaire. Pour le fret en amont et aval, des solutions décarbonées doivent aussi être privilégiées.

 

Enfin, pour diminuer les consommations de ses sites, Manitou va déployer un programme d’achat d’énergie verte.

 

 

Charlotte Divet