Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Loueurs de matériels de chantier : affronter la crise

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Loueurs de matériels de chantier : affronter la crise © Matériels et Chantiers

" Nous avons souffert de deux phénomènes différents, dit Hervé Cohade, le président de la Commission Location du DLR (Fédération nationale des distributeurs loueurs et réparateurs de matériels de bâtiment, travaux publics et manutention) : l'inversion de tendance traditionnelle dans notre secteur et la crise de confiance de l'été 2008. " Cette déclaration inaugurait la 16e Journée nationale de la Location qu'a tenue le syndicat le 3 décembre dernier et qui a réuni 123 professionnels.
La dépression que connaissent les carnets de commande a eu un effet mécanique sur le marché de la location, à mesure que l'année avançait. Les loueurs devraient finir l’année 2008 sur un chiffre d'affaires à peu près équivalent à celui de 2007, pense le président.

Taux de rotation
" Étant donné la structure des coûts des loueurs, la variable d'ajustement, c'est arrêter d'investir, et déstocker si nécessaire. Il faut accroître le taux de rotation des machines. Il ne faut surtout pas baisser les prix. "
Si la demande fléchit de 10 %, les loueurs vont perdre 320 millions d'euros de chiffre d'affaires, dit Hervé Cohade. Comment récupérer l'équivalent de cette somme ? En réduisant les délais de paiement des clients. Une mesure qui fait partie des dispositions de la loi de Modernisation de l'Économie. La FFB et la FNTP ont adressé au DLR, chacune de leur côté, une lettre en vue d'un accord d'échelonnement de la mise en application de cette mesure. Le bureau du DLR, qui s'est réuni le 4 décembre, a voté contre cet accord, au nom des loueurs, mais également des distributeurs de matériels de chantier.
L’année 2009 ne sera pas bonne. Les loueurs sont d'accord sur ce point. Quelle sera l'ampleur de la récession ? " La FNTP et la FFB tablent sur -6 %, observe Hervé Cohade. Le taux de pénétration de la location, soit le rapport du chiffre d'affaires de la location sur celui de la construction, évolue lentement mais favorablement. Si l'activité de nos clients baisse de 6 %, je ne pense pas que nous finissions à -15 % ", conclut prudemment le président.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus