Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Les grues travaillent en bonne intelligence à Aulnay-sous-Bois

| |

Un dispositif anticollision gère des engins fixes et mobiles qui construisent le centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express. Avec sécurité et productivité à la clé.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les grues travaillent en bonne intelligence à Aulnay-sous-Bois © AMCS technologies
Actuellement se tient la construction du centre d’exploitation des lignes 16 et 17 du Grand Paris Express, à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Chose rare, les équipes d’AMCS Technologies y ont mis en service un système anticollision non seulement entre quatre grues à tour Wolff 7534.16, mais aussi avec une grue mobile Demag AC 55-3. Agissant en interférence, les cinq engins doivent tenir des délais serrés et, par conséquent, se montrer très actifs, le projet d’élévation des onze bâtiments que contiendra le site devant être livré en 2024.
 

Les déplacements d'engins mobiles détectés automatiquement

 
Dans ce cadre, le DCS 61-S du fabricant de systèmes électroniques de zoning s’est présenté comme une solution pérenne pour répondre aux problématiques de sécurité et de travail. Le produit s’adapte en effet à la prise de décision immédiate et aux besoins quotidiens du chantier tout en garantissant la productivité. Simple d’installation et de programmation, le dispositif détecte automatiquement les déplacements des engins mobiles et intègre l’asservissement des grues à tour. Les systèmes anticollision placés sur les grues à tour et sur la grue mobile communiquent leurs informations en réseau radio et connaissent en permanence la position de chacun des engins grâce à des antennes de géolocalisation.
 
Les grutiers des grues à tour sont directement alertés lorsque la grue mobile entre dans leur périmètre de travail. Quand celle-ci se déplace et se repositionne dans un secteur différent, les dispositifs des grues à tour connaissent automatiquement sa position, et le système crée ainsi une zone d’interférence pour les engins concernés. Le DCS 61-S calcule en temps réel et en 3D les distances entre chaque élément des grues ainsi que les vitesses de déplacement pour intervenir sur les mécanismes de contrôle de la machine et assurer un ralentissement puis une immobilisation complète de la grue à tour (flèche ou chariot) à une distance pré-paramétrée de l’engin mobile, tandis que l’écran installé dans la cabine du grutier lui fournit à la volée toutes les informations utiles à la conduite de sa machine. Du côté de la grue mobile, le dispositif émet un signal sonore qui va crescendo à l’approche de la zone interdite ou d’interférence. Une seconde  grue mobile, Liebherr LTM 1100, a rejoint le chantier. Elle sera mise, elle aussi, en interférence avec l’ensemble des grues à tour Wolff.

Arnault Disdero