Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Léger fléchissement en 2013

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Léger fléchissement en 2013 © Komatsu
C’est loin d’être une catastrophe. Ayant par le passé connu des plongeons à -30% voire -50%, le petit -5% enregistré en 2013 par le marché français des engins de chantier fait figure de bonne nouvelle. Surtout quand, dans le même temps, notre voisin allemand descend à -13%.

Pelles hydrauliques, nacelles élévatrices, grues mobiles : 30 000 engins de toutes sortes ont trouvé preneur en France l’année dernière, ce qui représente un chiffre d’affaire de 2,5 milliards d’euros pour les industriels du secteur. « Les ventes de gros matériels de terrassement ont fléchi davantage car ils avaient été livrés en 2012 pour travailler sur les nouvelles lignes à grande vitesse. Mais les petits matériels urbains ont bien résisté et ont amorti la chute » commente Jean-Marie Osdoit, président du Seimat, le Syndicat des entreprises internationales de travaux publics.

Puisque les engins travaillent, ils s’usent et vont devoir être renouvelés. Les matériels achetés lors des années euphoriques d’avant 2009 sont maintenant âgés de 6 à 8 ans, un moment charnière où ils gardent encore une bonne valeur de revente sans consommer trop de pièces détachées. C’est le remplacement de ces machines qui va porter le marché en 2014, que le Seimat pronostique à +5%. Le bon niveau actuel des prises de commandes va dans ce sens. Dans le détail, il faut remarquer les ventes de tractopelles qui, pour la première fois depuis des décennies, descendent sous la barre des 1000 unités, à seulement 710 machines vendues. Ce matériel d’un autre temps est en train de disparaître du paysage français, remplacé par les modernes minipelles qui, elles, se sont vendues à 7 635 exemplaires.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus