Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le percement de la ligne 14 sud est terminé

| |

Le 3 mars, le tunnelier Allison a pénétré le tympan sud de la future station Maison-Blanche, dans le XIIIe arrondissement de Paris. Son arrivée marque la fin du creusement de 14,2 km du prolongement vers l'aéroport d'Orly.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le 3 mars 2021, le tunnelier Allison a percé le tympan sud de la future station Maison-Blanche. © RATP
Clap de fin pour les trois tunneliers de la ligne 14 sud. Après Koumba en septembre dernier, puis Claire en décembre, c'est Allison qui a achevé sa course en ce début mars, après dix-huit mois de creusement et 4,8 km parcourus entre l'ouvrage Jean-Prouvé de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne) et le site de la future station Maison-Blanche, à Paris (XIIIe arrondissement). Cette arrivée marque une étape importante du chantier d'extension de la ligne 14 vers le sud, qui reliera Olympiades (XIIIe) à l'aéroport d'Orly à l'été 2024, pour les Jeux olympiques.
 
"Le prolongement est désormais connecté à la ligne existante. Cette jonction physique préfigure la ligne 14 qui se déploiera du nord au sud sur 27 km. Avec un million de voyageurs par jour, elle constituera un des axes majeurs de transport en Ile-de-France", a déclaré Stéphane Garreau, directeur des prolongements de la ligne 14 à la RATP. L'entreprise assure la maîtrise d'ouvrage déléguée de ce projet, financé par la Société du Grand Paris (SGP).

Planning respecté malgré la crise sanitaire

Stéphane Garreau s'est aussi félicité du respect du calendrier, malgré les presque deux mois d'interruption des travaux au printemps dernier, pendant le premier confinement. "Nous avons réalisé le percement des tunnels en un peu moins de deux ans. Nous sommes parfaitement en ligne avec les objectifs. Pourvu que ça dure !", a-t-il ajouté.
 
Le départ des trois tunneliers s'est échelonné d'avril à juillet 2019. Premier engin à s'élancer, Claire a creusé un tronçon de 4,2 km entre Thiais (Val-de-Marne) et L'Haÿ-les-Roses (groupement Razel-Bec/Eiffage Génie civil), fonctionnant 24 heures sur 24 et 6 jours sur 7, à la différence des deux autres train-usines qui, eux, ont tourné 7 jours sur 7. Koumba a creusé une section de 4,1 km entre le futur site de maintenance de Morangis (Essonne) et la future gare Pont-de-Rungis de Thiais (groupement NGE/WeBuild), passant notamment sous les pistes de l'aéroport d'Orly.
 
Quant au tunnelier Allison (groupement Vinci Construction/Spie batignolles), il a franchi la future gare Villejuif-IGR sur un pont provisoire installé 10 m au-dessus des infrastructures de la ligne 15 sud et foré, au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), sous une zone d'anciennes carrières, qui avait été préalablement comblées. "Les trois tunneliers ont atteint une vitesse moyenne de 12 m par jour. Mais Koumba est parvenu, en 24 heures, à progresser de 34 m et Allison, de 28 m", a précisé Nicolas Bonfils, chef de projet RATP sur la ligne 14 sud.

Le tunnelier Allison doit être démonté pour le 7 juillet

Enfin, 140 m de tunnel ont été percés en traditionnel entre l'arrière-gare Tolbiac/Nationale 2 et Maison-Blanche par le groupement Léon Grosse/Soletanche-Bachy, également chargé du génie civil de cette nouvelle station parisienne de la ligne 14.
 
Le tunnel étant creusé, il faut maintenant l'équiper. Près de 2 km de voies ont déjà été posés, notamment dans l'ouvrage de raccordement vers le site de maintenance et de remisage de Morangis. Les travaux d'aménagement de cinq des sept gares réalisées par la RATP (celles de Villejuif-IGR et d'Orly sont respectivement construites par la SGP et ADP) débutent en parallèle. Il reste aussi à démonter Allison avant le 7 juillet au plus tard.

Nathalie Moutarde