Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le retour du Schaeff

| |

Suite au rachat par Yanmar des machines compactes de Terex en octobre 2016, l’usine de Crailsheim fournira à compter de janvier 2017, des minipelles, midi-pelles, pelles sur pneus et chargeuses Schaeff pour les chantiers européens.

Les sites web parasites sanctionnés !
À partir de janvier 2017, Yanmar relance la marque Schaeff sur le marché des engins de chantier. © Yanmar Compact Germany

D'après les responsables de Yanmar Compact Germany, le potentiel de la marque est énorme. "Schaeff est quasiment la seule marque de machines de construction à posséder une telle charge émotionnelle. Schaeff vit de l'enthousiasme de ses collaborateurs, clients et concessionnaires. Nous avons réellement des fans sur lesquels nous pouvons compter", explique Peter Hirschel, gérant de Yanmar Compact Germany. "Autre raison de se réjouir : notre centre de pièces de rechange à Rothenburg fait partie de la famille Yanmar, ce qui garantit un excellent approvisionnement en pièces de rechange".

 

Pour commencer, Schaeff va mettre sur le marché au premier trimestre trois nouvelles machines dotées de moteurs à la norme antipollution Stage IV : la pelle sur pneus Schaeff TW95, la midi-pelle Schaeff TC125 et la chargeuse Schaeff TL120. Dans le domaine des mini-pelles, la gamme de produits s’enrichit des modèles Schaeff TC08 et TC10.

 

La tradition Schaeff
La forge Schaeff a été fondée en 1937 par Karl Schaeff à Langenburg. Au départ, on y fabrique des machines agricoles. Après-guerre, la rétrochargeuse constitue le premier coup de génie notable du secteur de la construction. Jusqu’aux années 90, de nombreuses innovations font leur apparition et révolutionnent l’ensemble du secteur. En 2001, Terex rachète Schaeff. Depuis octobre 2016, l’usine de Crailsheim fait partie de la famille Yanmar et a pour raison sociale Yanmar Compact Germany depuis le 1er janvier 2017.

 

ADRIEN POUTHIER

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus