Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le Panoramic 30.10 de Merlo déboule en France

| |

A l’occasion de la 15e édition du salon Artibat, Merlo a présenté pour la première fois en France son chariot télescopique de 3 tonnes de capacité de levage et 10 mètres de hauteur de travail.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le Panoramic 30.10 de Merlo déboule en France © Merlo

4,60 mètres de longueur, 2,12 mètres de hauteur : le P 30.10, dernier né du « concept modulaire » développé par Merlo depuis 2 ans fait son apparition sur le marché français du BTP. Cette nouvelle machine avec 3 tonnes de capacité de levage et 10 mètres de hauteur de levage intègre des stabilisateurs de série pour accroître les performances de stabilité de la machine.

 

La version standard propose un moteur de 75 chevaux aux normes Tier 4 final et atteint une vitesse d’avancement de 40 km/h. Le P 30.10 est équipé de la transmission hydrostatique Merlo à deux vitesses. Le circuit hydrostatique de 14 litres permet de limiter les frais d’entretiens. Ce dernier est séparé du circuit hydraulique qui assure les fonctions de production.

 

Merlo a par ailleurs cherché à améliorer le confort d'utilisation de sa machine : ergonomie du capot repensée pour accroître la visibilité, cabine large fixée en position basse sur le châssis central, accès facile à l’habitacle avec une seule marche, hauteur restreinte pour faciliter l’accès de la machine dans les différents bâtiments. L’agencement des éléments intérieurs a également été revu. Un nouveau tableau numérique, des commandes de portes optimisées et un joystick électromécanique ont été installés pour une prise en main rapide.

 

Enfin, ce nouveau modèle est équipé du système de contrôle dynamique de la charge simplifié qui permet d’avertir l’utilisateur d’un risque de basculement très simplement, grâce à la reconnaissance des outils. Ce système se règle automatiquement sur l’abaque de charge de l’outil reconnu. L’utilisateur optimise ainsi la productivité du chantier en se concentrant seulement sur ses manoeuvres de production.

 

ADRIEN POUTHIER

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus