Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Les motobasculeurs au défi de la sécurité

|

Souvent confiés à des conducteurs novices, ces engins compris entre 500 kg et 12 t de charge utile sont exposés aux risques d'accident. D’où la nécessité d'intégrer diverses évolutions pour garantir une meilleure visibilité, mais pas seulement.

Les sites web parasites sanctionnés !
Les mini-dumpers intègrent désormais tous des caméras pour éviter les risques de collision avec les équipes au sol. © Idix

Systèmes
Nombre d’opérateurs avertis appellent de leurs vœux la mise en place de pendules afin de bloquer la benne au-delà d’un certain angle et de se prémunir de la sorte des basculements encore trop fréquents sur ce type d’engin. En outre, le passage à une boîte de type powershift, voire à une technologie hydrostatique, permettrait aux professionnels les moins expérimentés de se concentrer exclusivement sur la direction.

 

Poste de conduite
On a récemment vu apparaître des postes de conduite retournables : en position de déplacement, le siège se place dans l’axe pour atteindre des vitesses avoisinant les 25 km/h ; en phase de déversement, il pivote pour améliorer la visibilité de l’opérateur. Reste désormais à assortir les systèmes qui viendront accompagner cette fonction. On pense notamment au déclenchement des caméras et au plafonnement automatique de la vitesse – 10 à 12 km/h paraît cohérent – lorsque la benne est en train de se vider de ses matériaux.

 

Conception
Les ingénieurs des constructeurs travaillent d’arrache-pied pour trouver le design à même de préserver aussi bien le conducteur que les équipes au sol. Une dynamique qui laisse émerger deux partis pris techniques majeurs. Tandis que certains optent pour une cabine rehaussée, d’autres préfèrent abaisser la benne pour gagner en visibilité. Une seconde option qui a le mérite de réduire la hauteur hors tout de la machine et de favoriser ainsi les interventions en milieux confinés ou souterrains.

 

Cabine
L'habitacle fait aujourd’hui l’objet de recherches approfondies. Certains fabricants ont notamment décidé de doter ces matériels d’une cabine fermée pour protéger le chauffeur. Une autre tendance porte sur l’installation d’une cabine partielle avec surface vitrée, essuie-glaces et toit offrant un accès des deux côtés. L’ergonomie de la plateforme au sol pour éviter de buter contre le levier est également étudiée pour prévenir les chutes lors de la descente de l’opérateur.

 

Caméras
Le risque de collision avec les équipes au sol reste réel malgré les efforts réalisés sur la conception de ces machines. Pour améliorer encore davantage la perception de son environnement par le chauffeur, l’installation de caméras tient donc de la figure imposée. Tout motobasculeur doit, en effet, être doté de ce système en frontal. Et, pour les plus gros modèles, l’ajout d’une caméra dite à 360° constitue un vrai plus. Le coût d’une telle technologie sur un engin de petite taille reste cependant à ce jour un frein à son déploiement.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus