Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le marché mondial vu par Hitachi

|

Hitachi construction Machinery, quatrième constructeur mondial d’engins de chantier, a publié ses résultats financiers à fin septembre 2015, ce qui correspond au second semestre de l’exercice, les Japonais clôturant leurs comptes au 31 mars de chaque année. Avec un chiffre d’affaires en baisse de 6,2 % Hitachi limite la casse, comparé à d’autres marques concurrentes, qui souffrent davantage. Ce rapport trimestriel donne au constructeur l’occasion de dresser un panorama instructif du marché mondial des engins de chantiers.
Au Japon « la demande pour les chargeuses sur pneus et les minipelles augmente, poussées par des commandes de dernière minute avant le passage à une nouvelle réglementation concernant les émissions polluantes ». La demande en pelles sur chenilles avait bénéficié du même effet l’année dernière, et donc fléchit mécaniquement cette année.
En Amérique du nord la demande en matériel de construction est orientée à la baisse « à cause de la baisse des investissements dans le secteur de l’énergie ». La construction de logements, pourtant soutenue, ne compense pas ce blocage.
En Europe, la demande globale est orientée à la baisse, avec des disparités selon les pays : un fort redressement est constaté en Italie ; un fléchissement apparait en Allemagne et en Grande Bretagne ; une chute significative affecte la France.
La Russie plonge à cause de la chute des cours du pétrole « et d’autres aspects » note Hitachi, en référence aux sanctions économiques consécutives à la guerre en Ukraine.
Mais c’est bel et bien la Chine qui tire le marché mondial des engins de chantier vers le bas. Avec une baisse de 41,2% d’une année sur l’autre dans les comptes d’Hitachi, l’Empire du Milieu ne cesse d’inquiéter les analystes à cause « d’un ralentissement de la promotion immobilière et d’un déstockage pratiqué par différents secteurs industriels. Malgré des mesures de stimulation économique conduites par le gouvernement, l’économie chinoise traverse une phase de réajustement » conclut le rapport.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus