Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le groupe prend des mesures anticrise et poursuit son expansion

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Le groupe prend des mesures anticrise et poursuit son expansion © DR
Son chiffre d’affaires, arrêté fin août dernier, s’est établi à 366 millions d’euros, en recul de 18 % par rapport à 2008 (mais de 22 % à périmètre constant). La baisse est inégale suivant les pays. Elle avoisine 20 % en France et en Allemagne mais atteint 60 % en Espagne. Le secteur des échafaudages, qui représente 66 % de l’activité, limite son recul grâce à la bonne tenue de la location (+1 %), mais les ventes plongent de 36 % (126 millions d’euros). L’activité bétonnières (24 % du chiffre d’affaires consolidé) subit une chute d’environ 40 %, même si le recul est partiellement masqué par l’intégration du Britannique Belle, racheté début 2009.
Surpris par l’ampleur et la brutalité de la crise, le groupe héraultais a pourtant su prendre des mesures très tôt. " Nos premières réunions de restructuration datent d’août 2008, avant même l’apparition de la crise réelle ", souligne Mohed Altrad, le président du groupe. L’effort a notamment porté sur la réduction des stocks. Le groupe a également freiné ses investissements et supprimé 600 emplois, ramenant son effectif à 2 850 salariés.

Reprises

Enfin, un examen au scanner des 55 filiales a conduit à fermer deux sites de production (Altrad Production en Allemagne et Baromix en Grande-Bretagne) ainsi qu’une société de négoce au Canada (Altrad Fort). Le coût de la restructuration et la baisse d’activité ont pesé sur les comptes : le résultat opérationnel chute de moitié, à 10 millions d’euros, tandis que le résultat net est ramené de 12 à 3 millions d’euros. « Mais le groupe a amélioré son taux de marge brute et réduit son endettement net, relève Mohed Altrad. L’essentiel de la restructuration étant derrière nous, nous devrions retrouver rapidement nos ratios habituels, même sans reprise économique. " Altrad n’a d’ailleurs pas renoncé à élargir son périmètre. Le groupe a racheté fin 2009 le constructeur croate de bétonnières Limex, et étudie actuellement la reprise du Portugais Irbal, spécialiste lui aussi des bétonnières.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus