Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le choc fut rude pour les distributeurs

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Le choc fut rude pour les distributeurs © Matériels et Chantiers
Plus personne ne franchit la barre symbolique des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires. En perdant presque 40%, les distributeurs français ont fait un bond en arrière spectaculaire, reculant de presque dix ans. Le premier d’entre eux, le groupe TPM Distribution, qui possède notamment l’enseigne Sofemat, passe de 150 millions d’euros à 88. Tous les autres suivent dans un même mouvement qu’ils soient gros (83 millions au lieu de 135 pour le groupe Payant) ou petits (-30% pour Teramat et Cobemat, deux concessionnaires Hitachi).

Dans la répartition de l’activité, ce sont les ventes de machines neuves qui ont le plus souffert, perdant en moyenne 60%. Chez beaucoup de distributeurs, elles ont représenté moins de la moitié du chiffre d’affaires de 2009. Le moral des équipes commerciales s’en est ressenti… Les ventes de machines d’occasion ont également baissé avec une moyenne de -24% principalement dû à une chute des prix. Les distributeurs ayant précédemment repris des matériels au prix fort se sont retrouvés face à un dilemme : déstocker rapidement en faisant une mauvaise affaire ou attendre que les prix remontent ? Enfin, et ce fut le plus inquiétant, les ventes de pièces détachées et les prestations de réparation ont également marqué le pas (-27% en moyenne). Les machines des entrepreneurs ont moins travaillé et se sont moins usées.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus