Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le chantier connecté selon Doosan

| Comment ça marche |

Le géant coréen a conçu une solution avant-gardiste de pilotage des sites de construction. Baptisée Concept-X, elle pourrait être lancée dès 2025.

Les sites web parasites sanctionnés !
. © Idix
Les professionnels de la construction rêvent de ce chantier du futur qui fera intervenir des engins sans chauffeur. Ses principaux avantages : d'importants gains de productivité et, évidemment, un risque d'accident sur site réduit à néant.
 
Doosan Infracore a fait en Corée du Sud la démonstration d'un terrassement ainsi réalisé par des machines autonomes supervisées à distance. Ce chantier grandeur nature absolument inédit a pu être mené à bien grâce à un ensemble technologique conséquent mêlant reconnaissance d'images, technologies cognitives, robotisation, capteurs de charge et d'affectation, contrôle à distance 5G, topographie 3D et maintenance prédictive.
 
Les opérations se déclinent en trois volets :
 

1 - Relevés topographiques

Des drones autonomes procèdent à l'acquisition des données du terrain par balayage. Leur restitution sous forme de cartes tridimensionnelles est effectuée par des logiciels capables d'interpréter la data.
 

2 - Répartition des tâches

Ces relevés topographiques débouchent sur des plans opérationnels destinés à guider et faire fonctionner les machines autonomes, telles que des chargeuses sur pneus, des pelles hydrauliques et des tombereaux pourvus de capteurs et d'ordinateurs embarqués.
 

3 - Contrôle et maintenance prédictive

Une cellule d'analyse suit en temps réel les progrès des travaux au moyen d'une solution de contrôle, tandis qu'une autre se charge de veiller sur les matériels, de manière à anticiper les pannes, les révisions et les besoins en alimentation.

Arnault Disdero