Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Le ballastage, de l’âge de pierre au numérique

|

La stabilité d’une voie ferrée dépend, en particulier, du respect du profil de ballast prescrit. Un niveau d’exigence qui, dans le futur, pourrait être assuré par une solution automatisée de contrôle du ballast.

Les sites web parasites sanctionnés !
le projet de rame automatisée de déchargement industrialisé et opérationnel de ballast © Novium
Sur tous les réseaux du monde, la mise en œuvre du ballastage relève, encore aujourd’hui, d’une opération digne de l’univers de Zola. Mais le projet de rame automatisée de déchargement industrialisé et opérationnel de ballast, issu d’un groupe de travail collaboratif, constitué en octobre 2014, par la commission innovation du pôle de compétence Mecateamcluster Engins mobiles, pourrait améliorer sensiblement la performance industrielle de ce type de chantier et, par voie de conséquence, augmenter le niveau de sécurité du personnel.
 
Ce projet – que certains avaient surnommé avec humour « Radio Ballast* » – fait l’objet d’un consortium entre les sociétés Novium, Option Automatismes et SNCF Réseau. Il a également reçu la bénédiction du Commissariat général aux investissements, et, le 28 septembre dernier, le Premier ministre Édouard Philippe lui a accordé une subvention et une avance remboursable. Un engagement des pouvoirs publics qui souligne l’importance de la conformité des profils de ballast.
 
En effet, la sécurité des transports ferroviaires repose, en grande partie, sur la stabilité de la voie. Cette dernière est susceptible d’évoluer sous l’action des conditions météorologiques, mais aussi des sollicitations dynamiques verticales et transversales que les circulations ferroviaires lui impriment. Le gestionnaire d’infrastructure doit donc s’assurer de la stabilité des voies exploitées. Mais, quand on gère 50 000 km de voies principales sur le Réseau ferré de France, la tâche n’est pas aisée. D’autant que tout repose encore sur des informations recueillies lors de tournées à pied. L’appréciation très subjective du besoin de complément de ballast conduit à un ballastage d’entretien surabondant. Or, une fois la rame automatisée mise en service, la tournée de conformité sera effectuée avec deux véhicules de commande et de contrôle sur l’ensemble des voies structurantes du réseau ferré national, soit 30 000 km.
 
L’enregistrement à 80 km/h des profils de ballast et la comparaison avec les profils prescrits vont permettre d’identifier les zones d’insuffisance de ballastage, ainsi que les zones excédentaires pouvant faire l’objet d’un régalage. L’amélioration des conditions de travail et le respect des contraintes environnementales (réduction du bruit et des poussières de ballast) viendront, à n'en pas douter, mettre en exergue la dimension innovante de SNCF Réseau, ainsi que son souci de redresser ses comptes.
Patrice Hautbois
 
* Expression évoquant la propagation de rumeurs sur les chantiers ferroviaires. 

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus