Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

La raboteuse et ses petits secrets d'utilisation

| Comment ça marche |

Machine indispensable des chantiers de renouvellement routier, son utilisation laisse peu de place à l'improvisation. Retour sur les principaux points d'attention à garder en tête lors de son exploitation.

Les sites web parasites sanctionnés !
La juste répartition des matériaux suppose une coordination parfaite de la raboteuse et du camion. © Idix

Maintenance

Pour être réalisés sans risque, l'entretien des dents et l'accès au tambour sont conditionnés à l'utilisation d'une clé spéciale de verrouillage-déverrouillage du système hydraulique. Une fois enclenchée, la machine peut entrer en fonctionnement. Un asservissement indispensable pour garantir la sécurité des équipes.
 

Observation

Au travail, le chauffeur de la raboteuse comme celui du camion doivent toujours prêter attention à la proximité des infrastructures téléphoniques et électriques aériennes. Lors de la charge du tapis et de la benne du camion, certaines configurations de chantier peuvent engendrer un contact. En effet, lors d'opérations en pente, le dispositif peut excéder 4 m de hauteur. S'agissant d'interventions sous tension, il est donc capital de prévenir une possible électrocution.
 

Marquage

Il est nécessaire de repérer systématiquement les regards, réseaux, bouches à clé, tampons, etc., avant de débuter le travail. Et pour cause : la visibilité dont dispose le chauffeur de raboteuse n'a rien de comparable avec celle offerte par une pelle hydraulique, par exemple. D'où l'intérêt d'un marquage préliminaire pour éviter d'arracher les différents éléments qui jonchent la chaussée, mais aussi pour réduire l'exposition de l'engin et de ses composants. Une telle machine n'étant pas conçue pour traiter l'acier, l'ensemble tambour, porte-dents soudées et dents démontables est le premier concerné par le risque de casse ou d'usure prématurée.
 

Synchronisation

La juste répartition des matériaux dans la benne suppose une coordination parfaite de la raboteuse et du camion. Coups de klaxon et signes sont donc de rigueur entre les deux chauffeurs pour garantir l'équilibre de la benne et ne pas la surcharger. Une capacité à communiquer efficacement acquise par l'expérience et qui explique pour partie la rareté des opérateurs aguerris sur le marché.
 

Transport

Lors de son installation sur un porte-char, une raboteuse suppose une vigilance particulière. Le centre de gravité de ces engins, à la fois lourds et hauts, doit être pris en compte lors de leur transport, d'autant que le chauffeur du véhicule ne disposera que d'une visibilité réduite. D'où l'attention portée à son équilibre.

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus