Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

La machine prend les commandes

| Dossier |

La montée en puissance de l'intelligence dans les engins se confirme. Plusieurs concepts semi-autonomes témoignent qu'un nouveau palier est sur le point d'être franchi.

Les sites web parasites sanctionnés !
Le bouteur Komatsu 51PXi relève automatiquement sa lame en cas de début de patinage de la machine. © T. Bonvalot / Komatsu
Aujourd'hui, le conducteur n'est plus livré à lui-même derrière son poste de commandes. Demain, on pourra même dire qu'il n'est plus seul. De simple outil, la machine devient progressivement une entité capable de collaborer avec lui et, dans certains cas, de le suppléer. Un changement de paradigme profond que Liebherr entend illustrer avec son système baptisé Intusi [lire ci-dessous].
 
Figures de proue de ces nouvelles technologies disruptives, les systèmes de guidage poursuivent leur développement et offrent de nouvelles fonctionnalités. En plus d'accompagner le pelleur, à qui il suffit de renseigner son projet pour réaliser une excavation précise, ces solutions permettent aussi de dresser des murs virtuels afin d'arrêter les mouvements d'un bras ou la rotation d'une tourelle. Le genre de fonctions bien utiles pour éviter l'engagement d'un équipement sur une voie de circulation ou pour stopper une opération de levage qui s'approche du point critique.
 

Des engins sans chauffeur

Petit à petit, les automatismes s'additionnent pour tendre vers l'autonomie. Nombre de concepts viendront accréditer cet horizon de développement. Ainsi, Volvo lèvera le voile sur une excavatrice EC300 hybride semi-automatique, tandis que Kobelco dévoile, en statique, un concept autonome. Même les spécialistes du guidage Topcon et Trimble s'appliquent à démontrer l'efficacité d'engins qui se passent de chauffeur.
 
Bien malin celui qui parviendra à prédire la date du lancement commercial de tels produits. Une chose est néanmoins certaine : les environnements les plus prédictibles seront les premiers servis. Pour preuve, certaines mines à ciel ouvert se sont déjà équipées. Nul doute que la route suivra. Chez des industriels tels que Bomag et Hamm, des matériels entièrement automatiques sont déjà dans les cartons et n'attendent plus qu'un cadre réglementaire autorisant leur déploiement.
 

La communication homme-machine selon Liebherr

Le système adaptatif Intusi (pour "Intuitive User Interface") conçu par Liebherr entend révolutionner la communication avec et entre les engins de construction à travers un équipement qui associe machines et commandes intelligentes. Le concept intègre ainsi différents systèmes d'assistance et automatise les fonctions de sécurité.
 
Lorsque les capteurs reconnaissent, par exemple, que la nuit commence à tomber, ils en informent le conducteur et lui proposent d'allumer les projecteurs. Les catégories de commandes sont organisées par thème via des icônes qui rappellent celles des smartphones. Le système sera implémenté dans tous les engins de terrassement et de manutention du constructeur.

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus