Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

La grande fraiseuse Wirtgen sur les routes du mont Blanc

| |

A l'été 2018, la W 220 a été utilisée pour raboter la couche de roulement de la route nationale 26 dans la vallée d'Aoste.

Les sites web parasites sanctionnés !
Grâce à sa largeur, la W 220 de Wirtgen a été en mesure de fraiser la chaussée en deux passages. © Wirtgen
Pour fraiser rapidement un tronçon de 10 km de la très pratiquée "strada statale 26" qui passe au pied du mont Blanc, la société transalpine Italfrese a fait appel l'été dernier au modèle W 220 de Wirtgen, pour la première fois utilisée en Italie. D'une puissance de 777 ch (571 kW), la fraiseuse de 36 tonnes a permis de raboter une bande de 2,20 mètres de largeur. Deux passages ont ainsi suffi pour effectuer la largeur de la voie de la plupart des tronçons de cette voirie. La machine a réalisé en moyenne 28 à 30 mètres de couche par minute, parfois sur des inclinaisons allant jusqu'à 5%.
 
Sur la W 220, la vitesse de rotation variable du tambour de fraisage peut être réglée depuis le poste de conduite pour influer sur la structure de surface et la rugosité. La puissance d'entraînement de la machine, d'ordinaire utilisée sur les autoroutes, permet également d'enlever en un passage les structures d'enrobé couche après couche sur toute la largeur. Dans le même temps, elle égalise les irrégularités, augmente l'adhérence et décaisse les structures de chaussées complètes jusqu'à 35 cm de profondeur. Fait notable, un panneau latéral droit peut être relevé de 45 cm pour palper la bordure, même en cas de grande profondeur de fraisage, et enlever entièrement le revêtement.

Séverine Fontaine

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus