Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

La croissance en 2018, mais jusqu'à quel point ?

| |

Après un exercice 2017 florissant, les constructeurs de matériels abordent avec confiance cette nouvelle année. Si la poursuite de la croissance paraît acquise son ampleur reste incertaine.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
Tous les segments de matériels étaient en croissance en 2017 © Jérémy Bellanger

Aucun doute, 2017 aura été un très grand cru pour les industriels. Une année qui a permis de retrouver des volumes de ventes comparables à certains des meilleurs exercices d'avant crise. Tous les segments de matériels, sans exception, ont enregistré une croissance significative : 15 % pour le terrassement, 22 % pour le compact, 20 % pour le routier, 46 % pour le béton et 12 % pour la manutention/levage. Une dynamique qui s’est traduite par une hausse globale des ventes de 19 % pour un total de 50 214 unités, selon les chiffres du syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage (Seimat). Mieux, l'organisation professionnelle évoque un cycle de marché vertueux qui pourrait se prolonger 4 ou 5 ans avec un pic en 2019/2020.

 

Mais pour l'heure, il est temps de se projeter sur l'avenir immédiat et cette année 2018. Sans atteindre les mêmes niveaux que l’an passé, la croissance devrait encore être au rendez-vous. Une progression entre 4,1 % et 8 %. Voilà pour les prévisions du même syndicat qui ne semble pas tenir à s’infliger une pression inconsidérée dans un contexte où demeurent quelques incertitudes : vigueur de la prise de commandes sans mécanisme incitatif, calendrier des chantiers du Grand Paris Express…

 

Néanmoins, la quasi-certitude de voir le marché s’inscrire en hausse une année de plus suffit à ravir des industriels qui n’avaient plus été à pareille fête depuis longtemps. 12 ans pour être exact. Si l’on considère le volume des ventes tous segments confondus, le secteur a fini 2017 à une centaine d’unité du niveau enregistré en 2006. 

 

Une différence notable avec cette période porte sur la répartition des ventes. Sous l’effet de l’urbanisation, les engins compacts occupent une place de plus en plus importante. L'évolution du marché regroupant matériels de terrassement lourds et mini-pelles en atteste. Sur ce périmètre, les petites excavatrices représentent aujourd'hui 53 % des ventes contre 44 % à l'époque. Mais cette vitalité n'interdit pas aux matériels de terrassement de continuer à tirer leur épingle du jeu (+ 15 % en 2017). Et leur croissance devrait encore être de 9 %  en 2018, contre 4 % pour les engins compacts. Une prévision qui s’explique par un important besoin de renouvellement côté machines de production. Néanmoins, le gros des volumes restera évidemment sur les plus petits gabarits.  

 

Jeremy Bellanger

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus