Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

« L’Europe progressera de 3 % en moyenne cette année »

|

Les sites web parasites sanctionnés !
« L’Europe progressera de 3 % en moyenne cette année » © Matériels et Chantiers
Le secrétaire général du CECE, le syndicat européen des constructeurs, donne ses prévisions pour l’année 2009 et revient sur le lobbying mené pour assouplir les normes moteurs.

Où en est la crise en Europe ?
Les constructeurs européens sont passés d’un chiffre d’affaires de 31 milliards d’euros en 2008 à 18 milliards d’euros en 2009, soit une chute de 42 %. Pour cette année, nous prévoyons une reprise moyenne de +3 % du marché européen, mais avec des différences selon les pays. Tendances positives pour la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, encore négative pour l’Espagne qui ajoute sa propre crise interne à la dépression mondiale. Les constructeurs, eux, feront mieux que leur marché interne grâce à un renforcement des exportations vers les pays émergents. Les gros constructeurs que nous avons interrogés tablent sur +12 %. En y intégrant les petits, qui n’exportent pas, et en jouant la carte de la prudence, nous annonçons +7 % pour cette année.

Qu’avez-vous obtenu de la Commission européenne en ce qui concerne l’application des nouvelles normes moteur ?
Nous leur avions demandé d’augmenter le nombre de machines susceptibles d’être vendues avec d’anciens moteurs une fois passée la date d’entrée en fonction des nouvelles normes. La Commission y était favorable, mais le dossier est resté bloqué pour des raisons administratives : elle connaît actuellement un renouvellement de ses membres et rien ne peut être signé durant cette période. Malheureusement, il est déjà trop tard car les décisions de la Commission doivent ensuite être validées par le Conseil et le Parlement européen. Cela ne pourra pas être fait avant le 1er janvier 2011, date d’entrée en application des normes « Étapes IIIB » pour les moteurs supérieurs à 130 kW. En revanche, nous avons encore l’espoir d’obtenir plus de flexibilité avant le 1er janvier 2012 pour les moteurs compris entre 37 et 129 kW.

Militez-vous pour la suppression de la dernière étape de ces normes moteurs, dites « Étape IV » ?
Nous expliquons à Bruxelles que cette « Étape IV » va demander beaucoup d’investissements pour un résultat relativement faible. Parallèlement la Commission européenne évoque déjà de nouvelles normes limitant les émissions de CO2. Nous ne pouvons pas mener de front la limitation des oxydes d’azote, des poussières et du dioxyde de carbone. Nous demandons à la Commission de choisir ses priorités.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus