L’Allemagne reste le premier acheteur d’engin

|

Les sites web parasites sanctionnés !
L’Allemagne reste le premier acheteur d’engin © Gilles Rambaud
Pas de catastrophisme chez les fabricants européens de matériels de chantier. A l'occasion du congrès annuel du CECE (le Comité des équipements de construction européens) qui s’est tenu à Anvers les 16 et 17 octobre 2014, Eric Lépine, le président, a dressé un bilan positif de son activité. « L'Europe redémarre globalement, sauf pour certains secteurs et certaines régions ». La plus belle progression est à mettre à l'actif du Royaume-Uni qui affichait des ventes d'engins de chantier en hausse de +32 % au premier semestre. La baisse la plus franche est celle de la Russie (-30 %) où la crise ukrainienne a eu un effet immédiat. La France, avec +14 % au premier semestre, participe au redressement général. Trois pays de l'Union représentent à eux seuls plus de la moitié du marché européen. Il s'agit de l'Allemagne (23 %) suivie par la France (16 %) et le Royaume-Uni (15 %). Les pays du Sud, qui furent les moteurs du secteur avant la crise de 2008, ont fortement réduit leurs poids relatifs avec 3 % seulement des ventes européennes pour l'Italie (devenue un marché équivalent à celui de la Belgique ou de l'Autriche) moins encore pour l'Espagne dont le redémarrage, bien réel, part de si bas qu'il reste imperceptible.