Suivez-nous Suivre Le Moniteur Matériels sur facebook Suivre Le Moniteur Matériels sur Linked In Suivre Le Moniteur Matériels sur twitter RSS Moniteur Matériels
Menu Recherche

Kubota Europe fait mieux que le marché

|

Les sites web parasites sanctionnés !
Kubota Europe fait mieux que le marché © Matériels et Chantiers
" La location a fortement baissé et nous sommes peu engagés chez les loueurs nationaux ", explique Olivier Vanneufville, directeur de la division TP France de Kubota Europe. La filiale de Kubota n'en néglige pas pour autant les loueurs régionaux. " L'année dernière, nos ventes étaient égales à celles cumulées de nos deux principaux concurrents. Cette année, elles pourraient être supérieures à celles des deuxième, troisième et quatrième. " " En face d'un réseau stable et pérenne, nous avons une clientèle stable et fidèle ", illustre Olivier Vanneufville. Cette clientèle se compose principalement de " grosses PME " qui n'ont pas de mal à trouver de financements pour des matériels " qui ne sont pas les moins chers, mais fiables et qui se revendent bien ".

Prime au leader
Ce réseau est constitué de trente-cinq distributeurs et de soixante-seize points de service. Ils vendent tous les minipelles de la marque – 80 % des performances de Kubota Europe en France – mais certains sont également concessionnaires de marques concurrentes de chargeuses. " Notre gamme de chargeuses, qui comprend trois modèles dont la plus grosse est une 600 l est un peu étroite ", concède Olivier Vanneufville. À cette offre (15 % des ventes) s'ajoutent des transporteurs à chenilles (5 %). L'ensemble a engendré un chiffre d'affaires français de 50 millions d'euros en 2008, sur les 135 millions que réalise Kubota en matériels de travaux publics en Europe, Russie, Turquie, et au Maghreb. Un territoire plus vaste que celui dévolu aux ventes des matériels d'espaces verts et aux moteurs, dans un chiffre d'affaires global de 400 millions d'euros (en 2008).
" L'année 2009 devrait s'achever pour nous sur un -28 à -29 % " pense Olivier Vanneufville. " Nous bénéficions à la fois d'une prime au leader – Kubota est le premier mondial pour les minipelles – et au spécialiste. Il est difficile aux " full-liners " de consacrer autant d'effort à chacun de leurs produits que nous le faisons pour les nôtres ", constate le directeur, qui envisage une année 2010 " au mieux égale à 2009 ". Une conjoncture difficile qui implique un objectif : " Nous souhaitons retrouver notre réseau en bon état ".

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus