Kobelco améliore les performances de sa mini-pelle de 1,9 t

| |

Remplaçant la SK18-1E, la SK19 est équipée d’un moteur plus puissant de 38 % (17,8 ch contre 12,9 ch) et présente également des forces d’arrachement au godet et d’excavation au balancier accrues.

 

Les sites web parasites sanctionnés !
La SK19 est équipée d'un moteur stage V de 17,8 ch. © Kobelco

Avec sa conception compacte, des chenilles de 980 mm de large une fois rétractées qui sont capables de passer à 1320 mm des infrastructures en position élargie, la SK19 convient aux chantiers confinés ou encombrés, en zones résidentielles et en intérieur. D’ailleurs, même si son angle de déport de flèche est supérieur de 12 % par rapport à celui de la SK18-1E (la version précédente), son rayon d’orientation arrière lui permet de travailler dans les espaces les plus restreints.

Des capacités augmentées

Equipée d’un moteur stage V de 17,8 ch, soit 38 % plus puissant que celui de la SK18-1E, la mini-pelle bénéficie aussi de caractéristiques techniques améliorées. « Conçue pour la productivité, la nouvelle SK19 offre des forces d'excavation au balancier supérieures et des temps de cycle globaux raccourcis, des circuits hydrauliques auxiliaires en pointe de sa catégorie, pour une grande polyvalence et une meilleure stabilité », résume Wesley Elverding, responsable produit. Sa force d’arrachement au godet est accrue de 10 % (16,7 kN contre 15,2 kN), sa force d’excavation au balancier de 26 % (balancier long/balancier court 9,3/11,4 kN contre 7,4 kN) et sa capacité de levage de 24 % (pour une portée de 2,5 m à 0,5 m du sol à l’avant).

 

D’autre part, Kobelco a mis l’accent sur la robustesse. La flèche, le balancier et le déport de pied de flèche de sa mini-pelle sont de grande section afin de mieux résister aux articulations de l’équipement. En outre, de série, ce dernier est équipé de protections de tige de vérin en acier à haute limite élastique pour le godet et le balancier.

 

Charlotte Divet